Cette fois, il semblerait bien qu’elle soit la bonne pour Riyad Mahrez. L’international algérien devrait, selon toute vraisemblance, s’engager avec Manchester City juste après les deux matchs amicaux de l’Algérie face au Cap-Vert (1er juin) et le Portugal (7 juin).

Le « Fennec », qui a vu son transfert chez les « Citizens » faire chou blanc en hiver dernier, est annoncé avec insistance chez le champion d’Angleterre en titre.
Décidément, Pep Guardiola veut absolument enrôler l’ailier de l’EN. La qualité technique de Mahrez est l’atout premier et le technicien Catalan aime le beau jeu. Rien de mieux que le Meilleur joueur du championnat d’Angleterre en 2016 pour enrichir l’effectif pléthorique en vue des importantes échéances qu’auront les « Sky Blues » la saison prochaine. L’avis de l’ancien entraîneur du FC Barcelone et du Bayern Munich sur le Dz prouve bien qu’il est séduit par son profil. « Mahrez est si difficile à contrôler dans cette position. Il l’a fait face à Gaël (Clichy), et la saison dernière face à tous les gauchers de la Premier League. C’est un joueur exceptionnel. C’est pourquoi il est si important d’avoir le ballon autant que possible. Moins Mahrez a le ballon, plus nous sommes tranquilles», avait-il fait remarquer à l’issue de la rencontre entre son club et Leicester City il y a plus d’une année. Treize mois après, Pep veut toujours s’attacher ses services. Cela prouve que les qualités intrinsèques du natif de Sarcelles ne souffrent d’aucun doute. Que le driver des Mancuniens est persuadé que le « Foxe » convient parfaitement à sa philosophie de jeu. Et il est prêt à mettre le paquet. Une indemnité de transfert à hauteur de 78 millions de Livres Sterling (85 millions d’euros) était évoquée par le Daily Mail hier.

Une cible plutôt qu’une piste ?
Mercato oblige, ce genre d’infos circulera tous les jours. Il sera difficile de situer l’info et l’intox. Ce qui est certain, c’est que Guardiola n’a jamais caché sa détermination à faire signer le numéro 7 des Verts. D’ailleurs, après que le transfert a capoté lors de la fenêtre hivernale, il avait laissé entendre qu’il allait revenir à la charge à la prochaine ouverture du mercato en déclarant « nous avons essayé de l’avoir l’été dernier, on a essayé cet hiver mais de nouveau ils ont fermé la porte. On verra donc l’été prochain ce qui va se passer…» Apparemment, il le veut toujours et quand les clubs riches veulent, ils obtiennent toujours… ou presque ce qu’ils désirent. Cette fois, Leicester City devrait bien donner le bon de sorti à l’ancien joueur du Havre AC. Surtout après l’épisode de janvier quand le gaucher était parti au clash avec les dirigeants qui s’étaient montrés très gourmand compromettant son départ vers le second pôle de Manchester. Cet évènement n’a, en tout cas, pas altéré la détermination du joueur de 27 ans qui a livré une seconde moitié de saison très convaincante. Sur le plan individuel, il a conclu l’exercice 2017-2018 avec 13 buts et 12 passes décisives. Très proches de ses standards de l’opus 2016-2017 quand il avait été sacré MVP. Des chiffres qui ne peuvent qu’augmenter ses chances d’intégrer le groupe où l’on trouve des footballeurs de classe mondiale tels les Sané, Silva, Agüero et les autres. Aussi, le dossier Mahrez est traité avec ceux de Jorginho (Naples SSC, 26 ans) et Leon Bailey (Bayer Leverkusen, 20 ans). Deux profils qui se rapprochent de celui du Dz. A croire Guardiola, Mahrez serait le choix numéro principal même si sa somme est relativement élevée. Aussi, il y a le désir d’Unai Emery, fraîchement désigné successeur d’Arsène Wenger à Arsenal, de s’attacher ses services. Une chose est quasi-certaine, l’ex-Havrais jouera dans un club plus huppé même si son contrat avec Leicester court jusqu’en 2020. C’est déjà ça.