La capacité de stockage de la récolte de divers types de céréales et de légumes secs, dans la wilaya de Mila, a augmenté atteignant plus de 1,5 million de quintaux au cours de l’actuelle campagne moissons-battage, a-t-on appris dimanche du directeur local des services agricoles (DSA), Messaoud Bendridi.

Les entrepôts et les silos destinés au stockage relèvent de la Coopérative locale des céréales et légumes secs (CCLS), alors qu’une partie, appartenant à des privés, a été louée en vue d’y entreposer la récolte de l’actuelle campagne de moissons- battage, a indiqué à l’APS le DSA. Dépassant les 400 000 quintaux, la capacité de stockage des entrepôts loués, répartis à travers la wilaya, viendra s’ajouter à celle des entrepôts et des silos métalliques et en béton relevant de la CCLS. Ce qui permettra, a-t-il précisé, « un meilleur stockage de la récolte prévisionnelle de cette année qui devrait atteindre 2,6 millions de q, consécutivement aux importantes précipitations enregistrées tout au long de l’année ». M. Bendridi a ajouté que, parallèlement à la campagne moissons-battage, une partie de la récolte sera transférée à d’autres wilayas pour alléger la pression et assurer le bon déroulement de l’opération, ainsi que la réception continue des récoltes des agriculteurs. Dans ce contexte, le directeur local des services agricoles a fait savoir que le parc de la wilaya en matière d’équipement agricole « est suffisant pour organiser une campagne réussie et dans un court laps de temps », à la faveur de la disponibilité de 615 moissonneuses-batteuses, dont 37 appartiennent à la coopérative. Quant au nombre de tracteurs, il s’élève à 3 800 avec 1 900 véhicules de transport, en plus de 1 100 camion-citerne réservés en prévision des incendies, a détaillé M. Bendridi, mettant l’accent sur la sensibilisation des agriculteurs sur les risques d’incendies, mais aussi sur la manière de les éviter et les combattre. A noter que les agriculteurs de la wilaya de Mila ont bénéficié de 140 moissonneuses, dont 19 ont été renouvelées cette saison, de 301 tracteurs et de 300 accessoires agricoles dans le cadre du soutien au développement agricole entre les années 2000 et 2017, a-t-on indiqué.