Né dans le sillage du renouveau de la chanson kabyle, marquée par une éclosion de groupes et de créations musicales aux consonances modernes, un syncrétisme rythmique conjuguant influences venues d’ailleurs et sons du terroir, Yugurten, le groupe mythique des années 1970, revient après une éclipse qui aura duré plus d’une trentaine d’années.

Le quatuor, composé de Mustapha Lahcène, Hocine Sadi, Mahfoud Boudjebla, rejoints par Boualem Rabia et Smaïl Mansous, crée le groupe Yugurten, qui verra l’arrivée d’Abdellah Sahki un peu plus tard, tous issus de la ville d’Azazga. Il vient se rappeler au bon souvenir des nostalgiques avec un nouvel album dans les bacs depuis une quinzaine de jours. Tiwerdella (Invraisemblance) est le titre de ce nouvel opus, qui porte toujours la patine et l’originalité créatrice du groupe, tant sur le plan des compositions musicales que dans le choix des textes, composés pour la plupart par le poète émérite Boualeme Rabia. «Tiwerdella», paroles de B. Rabia, «Amjahed usefru d uzawan», «Tunzirt», «Winna», «Lehya», «Aqliyi deg Aazugen», un chant datant de la guerre de libération, «At lxir», texte et musique de Mohand Boularias, «D taqbaylit», un hommage à Nouara, «Mm umendil» et «Amedyaz arehwi», adaptée d’un texte de Tahar Djaout, composent ce nouvel album de 10 titres, avec une signature iconographique de Madjid Abboute à partir de dessins de B. Rabia.
Méconnu des nouvelles générations, Yugurten a marqué une époque, où il était difficile de se frayer un chemin parmi la pléthore de talents, nommés Idir, Ferhat Imazighen Imoula, Issullas, Igudar et tant d’autres. Le groupe a apporté sa pierre au chantier du renouveau de la chanson kabyle, avec un habillage folk-song des airs du terroir sur une tonalité contestataire, rompant avec rythmes et les mièvreries thématiques traditionnelles qui ont, jusque-là, marqué la chanson kabyle.
Trois albums, à savoir «Aru» sorti en 1979 aux éditions Club du disque arabe (Paris), «Tafsut n Prague» en 1982 aux éditions Numidie Music (Paris) et «Aïni» sorti en 1998 aux éditions Club du disque arabe, constituent la discographie de ce groupe qui revient, au début de ce printemps, avec un nouvel album qui ravira les nostalgiques et les amoureux de belles ballades douces et raffinées.