Le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire, était samedi et dimanche à Oran, 2e Région militaire, où il supervisait, en compagnie du général-major Saïd Bey,

commandant de la 2e Région militaire et du général-major Mohamed Larbi Haouli, commandant des forces navales, l’exécution d’un exercice de débarquement mené par des unités conjointes des Forces navales et terrestres, appuyées par des unités des Forces aériennes et des Forces de défense aérienne du territoire.
L’opération, baptisée Toufane 2018 et qui a eu pour théâtre la façade maritime Ouest, s’inscrit dans le cadre de la Directive de préparation des forces pour l’année 2017-2018. Il a pour objectif l’évaluation du niveau de préparation au combat et d’interopérabilité des forces militaires, la qualification des unités pour mener les actions spéciales de combat, ainsi que l’évaluation de la coopération entre les différentes forces. Cet exercice commun a été exécuté par différentes unités navales qui ont recouru à des sous-marins, des bâtiments de commandement et de déploiement des forces, des frégates polyvalentes, des navires lance-missiles, des bâtiments de débarquement et de soutien logistique, des remorqueurs de haute-mer, des dragueurs de mines, des vedettes des Garde-côtes, des vedettes et des hélicoptères de sauvetage, ainsi que des unités de fusillers marins et des unités de plongée et d’actions sous-marines. L’état-major n’a pas manqué d’afficher sa satisfaction de voir l’exercice  exécuté, dans toutes ses étapes, avec un « professionnalisme remarquable et une grande précision qui dénotent du haut niveau atteint par les éléments de nos Forces en matière d’exécution des actions de combat en toutes circonstances, démontré par le strict respect du plan d’exécution de l’exercice et la parfaite coordination entre les différentes catégories  de Forces ». Dans un message de félicitations, le général de corps d’armée a salué les « efforts laborieux » que les forces armées  ont fournis tout au long de cette année de préparation au combat et durant l’élaboration et la préparation pour l’exécution de cet exercice couronné d’une « parfaite réussite ». Il y a lieu de préciser qu’en marge de cet  exercice, M. Gaïd Salah a inspecté le Centre de communication opérationnelle, mis en place afin d’assurer la couverture médiatique et communicationnelle accompagnant l’exercice.
Au niveau de la Base navale principale de Mers El Kébir et lors d’une rencontre de débriefing et d’évaluation, il a tenu à rappeler que l’exécution de cet exercice de débarquement naval est le fruit des efforts soutenus consentis par l’ensemble des composantes de l’ANP et qui reposent essentiellement sur l’approche globale en matière de développement dans toutes ses ramifications. « L’exécution de tels exercices d’instruction qui réunissent tous les facteurs de réussite et dont les objectifs sont bien définis conformément aux programmes de préparation au combat à l’instar de cet exercice commun exécuté par des unités relevant des Forces terrestres et des forces navales, et appuyées par des unités relevant des Forces aériennes et des Forces de la défense aérienne du territoire, constitue une véritable évaluation du niveau des capacités opérationnelles de notre corps de bataille, et représente également une nouvelle opportunité à travers laquelle nous raffermissons l’interopérabilité entre les différentes unités participantes à cet exercice commun d’évaluation, ce qui servira, par conséquent, de paramètre efficace à déterminer le niveau de leur adaptabilité avec les missions assignées », a-t-il souligné. « Cet exercice constitue, à mon sens, une autre opportunité, à travers laquelle toutes les unités participantes démontrent leurs capacités opérationnelles et leur détermination à concrétiser tous les objectifs tracés. Telle est la qualité avec laquelle se singularise désormais l’ANP digne héritière de l’Armée de libération nationale », a-t-il ajouté.
« En dépit des problèmes qui règnent dans notre environnement immédiat et distant et de la multiplication de ses crises, soyez certains que nos efforts s’articuleront à jamais sur la défense de chaque parcelle de l’Algérie sur toutes ses frontières nationales et ses eaux territoriales, et ce, dans l’objectif de ne point servir d’issue pour les risques d’instabilité », a encore tenu à préciser le chef d’état-major des armées.