La Société de distribution de l’électricité et du gaz d’Alger (SDA) a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 32 millions DA en 2017, soit une augmentation de 5 millions Da par rapport à l’année précédente, a affirmé mardi le président directeur général de la société Merouane Chaâbane.

Dans une déclaration à l’APS, M. Chaâbane a indiqué que le chiffre d’affaires réalisé l’année dernière par la SDA à Alger a atteint la somme de 32,5 millions Da soit une augmentation de 10% par rapport à 2016 à cause de l’augmentation de la consommation chez les clients au nombre de 900.000 à Alger, notamment durant la période estivale. Les dettes des clients envers la SDA au niveau d’Alger s’élèvent à 9 milliards Da, dont 80% (plus de 6 milliards Da) relèvent des administrations et des établissements publics et 20% des clients particuliers, ajoutant qu’en 2017, environ 1 milliards Da de créances a été recouvré, soit 5% du total des créances. A ce propos, il a indiqué qu’en 2017, la valeur des investissements à Alger a atteint la somme de 6 milliards Da, alors que durant les cinq dernières années elle a atteint un total de 30 milliards Da et ce à travers l’exécution de plusieurs projets de renforcement des réseaux et la réalisation de nouvelle stations électriques, ajoutant que durant l’année précédente, plus de 550 Km de câbles souterrains ont été installés ainsi que plus de 200 transformateurs de moyenne tension, outre environ cinq (05) stations de haute tension. Par ailleurs, M. Chaâbane a souligné que dans le cadre des préparatifs pour la saison estivale qui connaît parfois des coupures répétitives à cause de l’augmentation de la consommation de l’énergie jusqu’a atteindre de plus hauts niveaux, les travaux connaissent actuellement des progrès «considérables» en vue d’installer plus de 100 Km de câbles souterrains, 100 transformateurs électrique ainsi que 5 stations électriques à haute tension au niveau des communes d’Alger et qui seront livrés prochainement. «La consommation d’énergie à Alger a atteint 6.000 gigawatts en 2017, soit une augmentation de 7% par rapport à l’année 2016 ce qui représente 10% de la consommation nationale», a précisé le même responsable. S’agissant de la puissance électrique, près de 1.600 mégawatts ont été consommés entre juillet et août, soit une augmentation de 10% comparé à l’an dernier, selon le P-DG. Indiquant, dans ce sens, que la consommation énergétique a touché les 40% pour les clients résidentiels, 30% pour les industriels, et 30% pour les commerciaux et les administrations, le P-DG a révélé que la consommation annuelle d’un seul client à Alger était estimée à 3.000 kilowatts/an. «Sur un total de 900.000 clients inscrits auprès de la société, près de 20% consomme plus de 4.000 kilowatts tandis que les clients consommant entre 4.000 et 8.000 kilowatts ont atteint 50% contre 30% quant aux clients résidentiels consommant près de 12.000 kilowatts», précise encore le même responsable qui a affirmé que le «client est appelé à rationnaliser sa consommation». Concernant ceux qui se dotent d’électricité de manière illégale, des mises en demeure leur seront adressées afin de régler leurs situations, avant que leurs dossiers soient transmis à la justice.