Le Comité exécutif de l’association des Comités nationaux olympiques d’Afrique (Acnoa), réuni en session ordinaire à Abuja (20-22 janvier), a mandaté son président par intérim, l’Algérien Mustapha Berraf à poursuivre les échanges avec l’Union Africaine sur les Jeux Africains, a indiqué mardi l’instance africaine à l’issue de la rencontre.

M. Berraf, également président du Comité olympique et sportif algérien (COA), sera assisté du 2e Vice-président de l’Acnoa, et du Secrétaire général. Depuis la dissolution, en 2013 à Abidjan, du Conseil supérieur du sport en Afrique (CSSA), lors d’une assemblée extraordinaire en marge de la conférence africaine des ministres des sports africains, la tutelle des Jeux Africains, autrefois organisés par le CSSA, a été confiée à l`Acnoa et à l`UCSA (Union des confédérations sportives d’afrique). Et selon la déclaration de Brazzaville, en marge des 12es JA, les membres du bureau du comité technique spécialisé de la jeunesse, la culture et les sports, des pays membres de l’Union africaine (UA), avaient appelé à des «consultations entre l’UA, l’Acnoa et l’UCSA pour définir la gestion des JA et leurs impacts», tout en insistant que le processus de mise en œuvre des ces joutes africaines doit être dirigé par le commissaire des jeux qui est l’Union Africaine. Les participants avaient attesté à Brazzaville, que «les JA appartiennent aux Etats membres de l’Union Africaine. C’est la position de l’Afrique qui n’est pas négociable. Ces jeux seront cependant organisés sous l’égide de l’Acnoa et l’Union des Confédérations sportives africaines (UCSA)».
Outre cette résolution décidée lors de la réunion d’Abuja, le bureau exécutif de l’Acnoa a aussi approuvé les médailles proposées pour les 3e Jeux Africains de la Jeunesse (JAJ), prévus en Algérie du 19 au 28 juillet, tout en exprimant sa satisfaction à la Commission des Jeux de l’ACNOA pour les efforts déployés en vue de l’organisation de ces 3e JAJ ainsi que les 1ers Jeux de Africains de Plage, au Cap Vert en 2019. Ce soutien de l’ACNOA aux JAJ s’est traduit également, par l’attribution d’une aide financière de 2 millions de dollars à l’Algérie, d’un million de dollars au comité d’organisation (COJAJ) et de 500 000 dollars au Comité olympique et sportif algérien (COA).
Les Comités nationaux olympiques africains (Cnoa) participants aux JAJ-2018 recevront 500 000 dollars, alors qu’un autre million, sera consacré à l’aide qui doit être apportée aux athlètes africains qui participeront aux jeux Olympiques de Tokyo-2020 et la commission Tokyo 2020 mise en place, devrait se mettre immédiatement au travail dans le cadre de la distribution des fonds mis à disposition ainsi que la mise en œuvre des recommandations du Forum d’Abidjan.
Les présents ont confirmé Mustapha Berraf et le Trésorier général (Habu Ahmed Gumel) comme ordonnateurs des dépenses et signataires auprès des institutions financières où sont domiciliés les comptes de l’Acnoa.