La wilaya de Tizi Ouzou risque la paralysie totale le 31 janvier prochain. La raison ? L’annonce, hier, d’une grève générale par le Collectif des organisations et associations professionnelles de la wilaya de Tizi-Ouzou pour la journée du mercredi 31 janvier, suivie d’un sit-in devant le siège régional de la Casnos, boulevard Krim-Belkacem à Tizi Ouzou-ville.

Dans leur communiqué largement diffusé sur les réseaux sociaux, les initiateurs de cette grève expliquent leur recours à la protestation par la non-prise en charge de leur plateforme de revendications malgré l’engagement donné par le directeur général de la Casnos lors de la réunion du 28 décembre 2016 à Tizi Ouzou. Dans son communiqué, le Collectif revendique l’arrêt de toutes les poursuites judiciaires engagées par la direction de la Casnos contre certains de ses affiliés qui n’ont pas pu honorer leurs cotisations pour des raisons économiques. Ils demandent également le maintien de l’application de l’article 4 du décret exécutif 15/289, soit 32 400 DA, l’amélioration des prestations ainsi que le remboursement des cotisants ayant payé plus que ce montant. Le collectif des organisations et associations professionnelles de la wilaya de Tizi-Ouzou est formé de l’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCCA bureau de Tizi Ouzou), la Fédération nationale des entrepreneurs (section de wilaya de Tizi Ouzou) et enfin le collectif d’appui à la microentreprise de Tizi Ouzou. Ces organisations représentant commerçants, agriculteurs, éleveurs, transporteurs, promoteurs, artisans et fonctionnaires libéraux de toute la wilaya de Tizi Ouzou. Notons que les commerçants de la ville de Tizi Ouzou avaient mené des mouvements de protestation en 2016 pour les mêmes motifs. Ils avaient prévu également une autre grève générale au début de l’année 2017, mais celle-ci a été annulée à la dernière minute après l’intervention des élus locaux et la direction générale de Casnos qui s’était engagée à prendre en charge les doléances de tous les professionnels libéraux de la wilaya de Tizi Ouzou. Il y a lieu de noter que cette grève coïncide avec celle illimitée que compte entamer le Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur ternaire de l’éducation (Cnapeste), dans tout le pays le 30 janvier prochain.