Tout va bien pour Rafael Nadal. L’Espagnol a validé son billet pour le 3e tour, hier à Melbourne, en s’imposant en trois manches face à l’Argentin Leonardo Mayer au 2e tour (6-4, 6-4, 7-6(4)). Le Majorquin, qui n’a toujours pas concédé un seul set depuis le début du tournoi, affrontera Damir Džumhur pour une place en huitièmes de finale, demain.

Ce remake du 3e tour du dernier US Open a offert un scénario miroir inversé à leur dernière confrontation (Mayer avait très débuté le match et pris un set avant de s’écrouler). Mais cette fois, le N.1 mondial n’a pas laissé de set en cours de chemin. Il n’en a toujours pas perdu depuis le début du tournoi. Dans un bon jour, Nadal n’a pas rigolé pour autant lors de ce 2e tour. La faute à un Leonardo Mayer beaucoup plus inspiré dans le dernier acte. Plus mobile et enfin réglé en revers, le joueur de Corrientes a pris sa chance et cela a causé quelques dégâts dans l’armure de l’Espagnol, contraint à jouer beaucoup plus court et moins efficace sur ses premières balles. Ce très léger croisement des courbes de forme n’a duré que l’espace de quelques jeux mais il a permis à Mayer d’aller chercher le debreak à 5-4 alors que Nadal servait pour le match.