Malgré les nombreuses appréhensions, l’équipe nationale de handball seniors n’a pas manqué son entame dans le Championnat d’Afrique des nations 2018 de la discipline. Pour sa première sortie dans le tournoi qu’abrite le Gabon (17 – 27 janvier), l’EN a dominé le Cameroun sur un score assez aisé.

Un 31 à 23 (mi-temps 18-13) qui aidera certainement le groupe, emmené par la doublette technique Hiouani – Zinou, à engranger de la confiance pour mieux gérer le premier tour dans une poule «A» où l’Algérie et la Tunisie ont des statuts de ténors à assumer.

 

On ne pouvait certainement pas espérer mieux que les deux points de la victoire pour les Fennecs au vu des conditions dans lesquelles ils avaient abordé la messe continentale. Une préparation trop courte (31 jours seulement) et un flou pesant qui planait quant aux dispositions réelles de notre sept national pour ce rendez-vous gabonais. Malgré l’impact physique mis par les Camerounais, hier, les coéquipiers de Messaoud Berkous, auteur de 8 réalisations, sont parvenus à tenir la baraque grâce à leur solidarité pour être devant après les 30 premières mi-temps en comptant 5 longueurs d’écart (18-13). Une marge qui leur a permis de gérer le second half, en dépit d’un sursaut d’orgueil des Camerounais revenus à 21 – 18 en début de deuxième période, et décrocher un premier succès salutaire. Une prestation aboutie sur le plan comptable même si quelques réglages restent à faire. Le staff technique ainsi que les camarades des deux gardiens de but Abdellah Benmenni et Bousmal, qui ont été impériaux pour laisser leurs compères devant, essayeront de parfaire leur jeu afin d’enchaîner les bonnes performances et ne pas laisser le doute s’immiscer pour la suite de cette 23e édition de l’épreuve handballistique.

Confirmation attendue
«Je pense qu’on a fait un match d’hommes. Nous étions assez solides dans les duels. On savait que les Camerounais allaient mettre beaucoup d’impact pour essayer de profiter de notre manque de préparation. Le fait d’avoir remporté la première période nous a mis en confiance pour la suite de ce match. C’était important de l’emporter aujourd’hui. Demain, on aura une autre rencontre difficile avec le pays organisateur. Il sera poussé par son public et il faudra être doublement vigilant pour préserver la dynamique et l’état d’esprit», a déclaré Berkous, très en vue hier avec ses réalisations décisives, à l’issue du duel victorieux face aux «Lions Indomptables». Pour confirmer ce résultat, nos handballeurs devront enchaîner dès aujourd’hui face aux Gabonais à 18h00.
Quelques heures de repos pour se remettre dans le bain et essayer de cumuler d’autres points avant l’ultime journée dimanche contre la Tunisie pour s’arrêter sur la capacité véritable de Berriah, également très disponible hier (6 buts), & cie d’aller chercher l’improbable exploit d’arracher un billet pour le Mondial de la petite balle prévue en 2019 en Allemagne et Danemark (organisation conjointe). Pour cela, il faudra finir sur le podium. Et pour accrocher le «Top 3», il sera recommandé, dans un premier temps, d’atteindre le carré d’as. Terminer dans les deux premiers de la poule «A» serait l’idéal pour avoir un adversaire «prenable» en quarts.
On n’en est pas là pour le moment car les circonstances veulent que les Verts prennent les matchs un par un. Hier, c’était net et sans bavure pour ce qui est du score final. Pour aujourd’hui, il faudra voir…