Une convention de partenariat a été signée, hier, à Alger, entre le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, M. Hassane Mermouri et Si El Hachemi Assad, secrétaire général du Haut-commissariat à l’amazighité. Cette convention porte sur la promotion de la langue amazighe dans ce secteur.

Lors de sa prise de parole, le ministre du Tourisme, tout en saluant la décision du président Bouteflika de faire de Yennayer une journée de fête nationale, a souligné que son engagement aux côtés du HCA traduit la volonté des pouvoirs publics à promouvoir la langue amazighe. Il a aussi évoqué l’académie de cette langue qui sera mise sur pied incessamment et qui sera, selon lui, d’un grand apport pour la langue. Si El Hachemi Assad a emboîté le pas au ministre en estimant que les acquis arrachés par Tamazight sont le fruit du long combat de plusieurs générations de militants, et aussi celui de la clairvoyance du président Bouteflika pour qui, a-t-il dit, l’histoire témoignera de ses décisions pour Tamazight. A propos du partenariat signé, hier, le SG du HCA a souligné que « les différentes conventions de partenariat signées entre le HCA et les différents départements ministériels donnent une vision claire de ce que doit être la promotion de Tamazight ».
Il a ajouté que ce processus de promotion de Tamazight se fait « en dehors de tout aspect démagogique ou improvisé. C’est un travail responsable qui se fait dans le calme et la sérénité. Ce qui assure, sans doute, des résultats palpables, une démarche sûre et constante ». Si El Hachemi Assad a ajouté également que « notre but est de consolider l’identité nationale à travers l’utilisation de tamazight dans le secteur du tourisme et la valorisation du patrimoine amazigh pour en faire une valeur ajoutée à la production touristique algérienne, car elle est une empreinte singulière qui doit être exploitée comme une marque déposée », a encore ajouté Si El Hachemi Assad, soulignant que le HCA s’est d’ores et déjà engagé à fournir un dictionnaire des concepts adaptés à l’activité du secteur. Il a annoncé la tenue de sessions de formation en Tamazight au profit, notamment, des réceptionnistes des hôtels. Cette démarche viendra en amont de l’introduction d’une formation exclusivement en Tamazight dans les écoles et les instituts d’hôtellerie à l’échelle nationale.
Il a ajouté, par ailleurs, que la transcription de toutes les enseignes des hôtels, sites touristiques, musées et sites historiques en Tamazight est aussi prévue dans le cadre de ce partenariat.