Les professionnels des médias à Ouargla ne remercieront jamais assez le conseiller du ministre de la Communication, Abdelmadjid Bekkouche, pour son initiative de soutien à notre confrère souffrant Lazhar Serokane.

Le conseiller a répondu présent au premier coup de fil sollicitant le ministère de la Communication pour la prise en charge du journaliste, hospitalisé depuis deux semaines à Ouargla et nécessitant des soins à Alger. Le ministre de la Communication, Djamel Kaouane, aussitôt informé, a donné des instructions pour la prise en charge du dossier de notre confrère et son éventuelle évacuation « dans les meilleures conditions » vers un centre médical de la capitale, le transfert étant soumis à « un avis médical autorisé ». On apprend, par ailleurs, que le ministre a appelé en personne M. Serokane, journaliste à la radio, pour s’enquérir de son état de santé et l’assurer de son plein soutien et de son engagement à veiller à son transfert vers Alger «aussitôt que possible ». Lazhar Serokane, homme de radio et de terrain, l’un des plus actifs et énergiques de la profession, chassant l’information où elle se trouve dans cette wilaya du sud algérien, a été admis dans la nuit de mardi au service des soins intensifs après neuf jours d’hospitalisation à l’EPH Mohamed-Boudiaf de Ouargla. Pensant qu’il souffrait de surmenage, le jeune journaliste découvre qu’il souffre d’un problème pneumocardiaque et que son état de santé s’est dégradé rapidement. Sa situation a mobilisé la profession qui, devant une certaine passivité des autorités locales, n’a pas hésité à solliciter le ministère de tutelle qui a répondu promptement et favorablement. Prompt rétablissement Lazhar !