Moment de bonheur partagé pour les jeunes algériennes Lynda Benkaddour et Nesrine Troubia sacrées en double, vendredi soir, lors du Tournoi ITF Juniors Mehdi Bouras.

Le tandem Dz a battu, par deux sets à zéro (7-5/6-1), le duo composé des Espagnoles Jessica Bouzas Maneiro et Lucia Guarrigues Melendez. C’est la seule consécration 100% algérienne lors de cette manifestation, de grade 5 organisée du 14 au 18 février au Tennis Club d’Hydra, dédiée à la mémoire de l’ancien international junior Mehdi Bouras, décédé en 2013 à l’âge de 24 ans.

Après s’être qualifiées pour la dernière explication en dominant, au bout du suspense, la Finlandaise Alexandra Antilla et son équipière hongroise Livia Lukacs (6-1, 4-6, 10-7), Benkaddour et Troubia n’ont pas autant tremblé pour conclure contre les Espagnoles qui avaient évincé le tandem espano-roumain, composé de Laïa Conde Monfort et Lucia Blanca Ilinca (6-4, 0-6, 10-8), en demies. Si en individuel, les choses ne se sont pas déroulées comme prévu pour les 20 tennismen (14 garçons’ et 6 filles) tombés l’un après l’autre au fil des sets, en double, l’union a fait la force pour aller loin. En simple, Youcef Rihane était le seul à avoir atteint la finale avant d’être défait par le Marocain Soufiane El Mesbahi en simple alors que 10 de ses compatriotes ont été sortis dès le premier tour.
L’autre meilleur performance algérienne est à mettre l’actif de Toufik Sahtali qui a figuré dans le carré d’as mais il a eu la malchance d’hériter de Rihane qui l’a battu. Si ce dernier n’a pas pu être consacré en indviduel, il a pu se consoler samedi lors du succès final en double avec le Français Matis Amier.
La paire algéro-française a pris le meilleur sur celle que formaient l’Algérien Toufik Sahtali et l’Egyptien Mohamed Gomaâ en remportant les deux sets sur le score 6-4 7-6(5). Le tie-break a tranché lors de la seconde manche. In fine, rappelons que le tournoi international a vu la participation de 30 nations en plus de l’Algérie hôte de la manifestation « hommage ». Au départ, 25 pays étrangers devraient prendre part à ce rendez-vous. Il s’agit de la Tunisie, Egypte, Portugal, Italie, Maroc, Grande-Bretagne, Espagne, République tchèque, France, Oman, Allemagne, Colombie, Canada, Togo, Namibie, Côte d’Ivoire, Ile Maurice, Argentine, Pays-Bas, Finlande, Hongrie, Roumanie, Cameroun, Suisse et Russie. Par la suite, les Etats-Unis, l’Inde, la Macédoine, le Mozambique et la Belgique sont venus se joindre à la partie grâce aux wild-cards (invitations).