La onzième édition du Festival interculturel du conte se tiendra du 13 au 18 mars prochain à Oran, sous le slogan «Si le goual me racontait», nous ont annoncé les organisateurs.

Un riche programme est prévu pour cette nouvelle édition, où 25 conteurs, portant un caractère maghrébin y prendront part, aux côtés de conteurs algériens. La Tunisie participera avec deux conteurs, quant au Maroc et la Mauritanie, ils prendront part, pour la première fois à cette manifestation avec un seul auteur, dans le but de mettre en exergue le patrimoine populaire du Maghreb, a fait savoir la présidente de l’Association de promotion de la lecture « Le Petit lecteur », Djamila Hamitou.
Ce rendez-vous culturel entrant dans le cadre du projet visant à valoriser et protéger le patrimoine immatériel, financé par le ministère de la Culture et l’Union européenne (UE), accueillera une multitude de conteurs du Liban, de Syrie, de France, d’Espagne, des Etats-Unis d’Amérique et du Congo, a indiqué l’organisatrice. Des artistes de différentes wilayas présenteront un cocktail de contes populaires algériens en langues arabe et tamazight pour transmettre le patrimoine national que contient chaque région. La nouveauté de cette édition est la participation de dix jeunes conteurs sélectionnés parmi 24 amateurs à une formation en conte populaire, qui se tiendra du 7 au 12 mars prochain au complexe touristique Les Andalouses , sous la direction de deux conteurs français professionnels, qui « permettront aux jeunes sélectionnés de présenter des spectacles en groupe et en individuel au cours de cette rencontre interculturelle ». Les organisateurs ont prévu également des séries de contes populaires dans les établissements scolaires, au parc d’attractions Ibn Badis, dans les bibliothèques communales et aussi aux centres culturels d’Oran, de Sidi Bel Abbès, de Mostaganem et de Tlemcen.