Remplaçant au coup d’envoi, Kevin Gameiro a réussi son entrée en jeu, samedi à Gijon. Muet depuis la fin du mois de novembre, le Français a signé un triplé en cinq minutes et permis à l’Atlético de s’imposer 4-1 lors de la 23e journée de la Liga.

Les Colchoneros s’en sortent bien. Grâce notamment à un triplé de Kévin Gameiro en fin de match, ils s’imposent chez le Sporting Gijon malgré une prestation peu convaincante lors de la 23e journée de Liga (1-4). Les joueurs de l’Atlético Madrid restent quatrièmes du classement espagnol mais reviennent à une petite longueur du FC Séville. Surtout, ils ont bien préparé leur prochain match de Ligue des champions contre Leverkusen. Encore en manque d’inspiration à l’extérieur en championnat, les hommes de Diego Simeone ont livré une première période bien terne face à des adversaires décidés à se battre pour assurer leur maintien. Seul Griezmann a fait frémir les spectateurs sur une frappe juste à côté de la cible (12e). Les défenseurs de l’Atlético ont même souffert face un Lacina Traoré toujours mordant dans les duels et auteur d’une reprise dangereuse (38e).

 

Gameiro rejoint Griezmann
La rencontre s’est emballée d’un seul coup au retour des vestiaires avec l’ouverture du score express de Carrasco, jusque-là très discret (0-1, 46e). Le Belge a à peine eu le temps de célébrer son huitième but de la saison car Sergio Alvarez a égalisé dans la foulée (1-1, 49e). Cette égalisation a coupé les jambes des Colchoneros et donné des ailes aux joueurs de Gijon, balayés au match aller (5-0) mais victorieux à domicile la saison dernière (2-1). Diego Simeone avait évidemment en tête le déplacement à Leverkusen et la prochaine réception du Barça et a ménagé ses troupes. Il a ainsi lancé Kévin Gameiro à la place de Torres à l’heure de jeu. L’ancien Sévillan lui a donné raison en claquant un triplé en cinq minutes. Il a commencé par redonner l’avantage aux siens après une sublime petite passe de son compère Griezmann (1-2, 80e), il a enchaîné d’une frappe croisée parfaite dans la minute suivant (1-3, 81e) et a récidivé quelques instants plus tard sur un but similaire (1-4, 85e). Gameiro n’avait plus marqué en championnat depuis la 13e journée mais avec ce hat-trick, il en est désormais à 9 réalisations soit autant que Griezmann. Il a peut -être aussi gagné sa place pour les deux prochains rendez-vous capitaux de l’Atlético.