La première édition du salon El Djazair Healthcare sur la promotion de l’industrie pharmaceutique algérienne vient de se terminer, avec comme pays hôte le Sénégal. 70 exposants y ont pris part afin de marquer la volonté de représenter ce secteur stratégique de notre pays à l’international. Les laboratoires Orion LAB étaient de la partie vu leurs ambitions aussi bien en Algérie que pour l’export, en présentant leur large gamme de produits dans différentes aires thérapeutiques. Le projet d’usine de production de médicaments anticancéreux à Oran a été d’ailleurs présenté mettant en avant ses enjeux pour l’Algérie, la sous-région et l’ensemble du continent Africain. Des médicaments génériques cytotoxiques de forme sèche et injectable stérile seront très prochainement produits afin de couvrir les besoins en Algérie et passer à l’exportation. En tant que premier laboratoire local à produire des médicaments cytotoxiques en environnement entièrement confiné, Orion LAB, fondés en 2017 dans la zone industrielle de Hassi Ameur à Oran, ambitionnent de devenir un acteur majeur de l’oncologie. Une consécration après 15 années de production et commercialisation de médicaments de formes générales à travers le laboratoire SOPHAL et ses différentes unités de production. Son portefeuille de médicaments représente près de 70 produits toutes formes et dosages confondus, répartis sur près de 40 principes actifs, à savoir 34 produits sous forme injectable stérile et 35 produits sous forme sèche (comprimés/gélules). Ses médicaments ciblent une quinzaine de types de cancers les plus répandus en Algérie. Les Objectifs futurs d’Orion LAB sont l’immunothérapie et la production de traitements biologiques innovants d’ici 2 ans.