D’après la Rac1, le FC Barcelone serait dans l’obligation de trouver comment baisser sa masse salariale de 190 millions d’euros avant jeudi prochain. Si le club ne parvient pas à cette diminution drastique, l’institution blaugrana, au bord du précipice, pourrait se retrouver en faillite. La situation du FC Barcelone est grave. Et on ne parle pas de sportif. Ou même de la démission de Josep Maria Bartomeu. D’après la radio Rac1 – reprise par les médias sportifs espagnols -, un risque de banqueroute guette le club catalan. Rien que cela. Dans une situation financière catastrophique en raison de la crise financière liée à la pandémie du Covid-19, le club barcelonais a le couteau sous la gorge et doit trouver comment réduire sa masse salariale au plus vite. Et pas qu’un peu. Alors que les avocats du club ont rencontré les représentants du club et des joueurs cette semaine, le FC Barcelone n’aurait plus de temps à perdre pour faire de sérieuses économies. La radio Rac1 évoque une diminution de 30% de la masse salariale, soit 190 millions d’euros de salaire à économiser ! Et si les joueurs avaient déjà accepté de baisser leur salaire il y a quelques mois, les négociations ne vont cette fois-ci pas pouvoir s’éterniser : le club blaugrana doit trouver la solution avant le 5 novembre, soit jeudi prochain…

UN CLUB ENDETTÉ QUI N’A PLUS LE CHOIX
190 millions… Le chiffre donne le tournis. Et illustre l’ampleur de la tâche mais aussi la crise sévère qu’affronte le géant catalan. Déjà lourdement endetté (200 millions d’euros de dette nette depuis 2019), le FC Barcelone a enregistré de nouvelles pertes colossales avec la crise sanitaire. Elles sont déjà estimées à 200 millions d’euros. «Notre principale préoccupation concerne les finances, a reconnu cette semaine, Carles Tusquets, nommé président par intérim après la démission de Bartomeu. La pandémie a particulièrement touché Barcelone. Le club dépend du tourisme et maintenant, tous ces revenus ont été perdus». Alors que la pandémie du Covid-19 connait un fort rebond dans toute leur l’Europe, cela ne risque pas de s’arranger dans les prochains mois.
Si le club s’est activé cet été pour lâcher quelques gros salaires du vestiaire avec les départs de Luis Suarez, Arthur, Ivan Rakitic ou encore Arturo Vidal, il reste donc de nombreux efforts à faire pour sauver le Barça, victime de la mauvaise gestion de Josep Maria Bartomeu depuis des années maintenant. Et non des moindres. Sinon, le FC Barcelone, institution historique du football européen, pourrait faire faillite en début d’année et se retrouver en redressement judiciaire, selon la Rac1.n