«Sport, amitié, découverte et tourisme, c’était une belle fête. Je reviendrai.» C’est ce que nous a déclaré en fin de troisième et dernière étape, Kim le Sud-Coréen, qui en est à sa cinquième participation au Marathon des Dunes, au point d’être pratiquement considéré par les participants comme étant la mascotte de cette course. «Ma première participation à ce marathon remonte à l’année 2007 à Kerzaz, dans la wilaya de Béchar.

Et depuis, j’y participe pratiquement chaque fois qu’elle est organisée» nous révèle-t-il dans un français approximatif. C’est sous un soleil presque printanier que s’est déroulée, dimanche, la troisième et dernière étape, soit le dernier jour de l’année 2017, sur une distance de 9 km entre Sidi Abbaz, dans la commune de Bounoura, et l’esplanade du 1er-Mai, face à la gare routière dite SNTV, à Ghardaïa. Un parcours qui longe pratiquement les plus beaux boulevards et avenues de Ghardaïa, à savoir la large et belle avenue de Sidi Abbaz, puis le splendide monument la Concorde qui fait la jonction entre les deux communes de Bounoura et Ghardaïa, avec une boucle avec le mythique K’sar de Beni Izguène, puis le long boulevard du 5-Juillet avec ses palmiers et orangers qui le bordent, débouchant, à partir de Tichrihine, au bas du Ksar de Mélika, superbement jonché sur son promontoire qui lui concède une vue d’aigle, sur l’avenue Didouche-Mourad qui longe l’Oued M’zab, avant d’arriver au but, face au siège de la Cnas, où les accueillent par des applaudissements nourris les centaines de spectateurs, dont des familles avec enfants et quelques étrangers, qui se sont fondus dans la foule. Nous avons déniché parmi la foule Yahia Abbaza, le député, Aoumeur Fekhar, le président de l’APC de Ghardaïa, fraîchement élu lors des dernières élections APC/APW du 23 novembre passé, le directeur de la jeunesse et des sports de la wilaya de Ghardaïa, Zakaria Korichi, le chef de daïra de Bounoura, Djamel Kachtoli, et le président de la Fédération nationale de sport pour tous, El Haddi Mossab.
Si pour cette dernière étape, c’est encore une fois l’inévitable bel athlète Brahim Daghor, 24 ans, de Berriane, qui a, avec aisance et une très belle foulée, franchi en premier la ligne d’arrivée avec dans ses talons successivement, Mosbah Boudjemia, 24 ans, de Jijel, et Ali Lazegu, 24 ans, de Ghardaïa, pour les dames, c’est encore une fois, et comme pour les trois étapes, l’élégante Ouerdia Goulmane de Tizi Ouzou, entraîneur et propriétaire d’une salle de fitness à Drâa Ben Khedda ( Tizi Ouzou), qui a imposé son rythme et sa cadence à la course. Ainsi, pour classement général, c’est Brahim Daghor pour les hommes et Ouerdia Goulmane pour les dames qui ont remporté haut la main cette 14e édition du Marathon des Dunes, épreuve qui a tenu toutes ses promesses, que ce soit sur le plan de l’organisation, de la participation ou de l’engouement du public. Ils ont reçu leurs trophées des mains du secrétaire général de la wilaya, Boualem Amrani, qui s’est fait un plaisir de faire un brin de causette avec les athlètes, les encourageant à persévérer dans cette voie du sport, bénéfique tant pour l’athlète que pour la compétition. L’inévitable séance de photos souvenir a clôturé cette belle journée, dont seule Dame Météo a le secret pour faire d’une journée hivernale, une si belle et douce journée printanière. A la prochaine édition.