Sous le haut patronage du ministre de la Santé et de la Réforme hospitalière, la société Esprit Ouvert organise la 13ème édition du Salon International de la Pharmacie et de la Parapharmacie en Algérie, SIPHAL 2019, sous le thème : La pharmacie à l’ère du générique et du bio similaire. Cette 13e édition du SIPHAL se tiendra au niveau du pavillon U au Palais des Expositions SAFEX, Pins Maritimes, Alger et ce du
30 janvier au 02 février 2019.Près de 10.000 m² consacrés aux
120 stands des exposants, tous acteurs incontournables de l’industrie pharmaceutique en Algérie, sont prêt à accueillir plus de 6000 visiteurs, indique-t-on. Le Siphal relève le défi à nouveau de s’inscrire à l’avant-garde des préoccupations du secteur en proposant un thème sur la biotechnologie, les bio similaires et une rétrospective sur 20 ans d’une politique publique du tout générique ; évoquer le bio similaire cette année est un choix de plus pour dynamiser les échanges et anticiper sur les enjeux sanitaires et socioéconomiques de demain, souligne-t-on. Le Siphal lors des précédentes éditions avait lancé le débat sur le rôle du pharmacien dans la prévention tout comme il avait jeté un nouvel éclairage sur les enjeux environnementaux du secteur de la pharmacie, rappelle-t-on. Evoquer le bio similaire cette année est un choix de plus pour dynamiser les échanges et anticiper sur les enjeux sanitaires et socioéconomiques de demain, précise-t-on. Pour en parler tous les acteurs majeurs seront là Le Cnop, la Snapo, l’Unop,L’Adpha, la SAP, le LNCPP et également un expert international en la personne de Eddy Gilissen représentant de Iqvia, leader mondial du monitoring pharmaceutique. Dans le but de faciliter le travail des professionnels de la presse, un espace sera dédié sur place avec la mise à disposition d’une connexion internet. A noter que cet évènement technologique intervient dans un contexte marqué par l’affaire des Laboratoires Merinal domiciliés à Alger, qui font l’objet de poursuites judiciaires pour avoir consenti des remises de 10% à ses clients étrangers. Dans un communiqué rendu public ce mercredi, l’Union nationale des opérateurs de la pharmacie (UNOP) a tenu à exprimer « (nos) plus vives protestations contre le traitement qui est réservé à un de nos membres, la société Merinal, qui se trouve traînée devant les tribunaux pour avoir simplement voulu promouvoir l’exportation de ses produits sur les marchés extérieurs».