Les travaux de la 12e session de la commission mixte algéro-saoudienne débuteront, aujourd’hui, à l’hôtel Sheraton d’Alger sous la coprésidence d’Abdeslem Bouchouareb, ministre de l’Industrie et des Mines et Madjid Abdellah el Kasbi, ministre saoudien du Commerce et d’Investissement.

Cette commission abordera la coopération dans divers domaines, économique, commercial, scientifique, culturel et ressources humaines, notamment en matière d’investissement et de partenariat.
Cette rencontre «est une occasion de relancer la coopération économique pour atteindre un niveau d’excellence entre l’Algérie et l’Arabie saoudite.
La réunion traduit la volonté politique des deux pays qui occupent une place importante dans la région », avait déjà indiqué le ministre de l’Industrie en janvier dernier, en marge d’un entretien avec l’ambassadeur d’Arabie saoudite à Alger, Sami Abdellah Othmane El Salahfi. La 12e session de la commission mixte algéro-saoudienne sera couronnée par la signature de plusieurs accords d’investissement entre opérateurs algériens et saoudiens. Les relations économiques entre Alger et Riyad tendent, ces dernières années, vers l’amélioration comme en témoigne la visite effectuée par le Premier ministre Abdelmalek Sellal, en novembre dernier, à Riyad, afin de donner un nouvel élan aux relations diplomatiques et économiques entre les deux pays. Le volume des échanges commerciaux est passé au cours des dix dernières années de 95 millions à 573 millions de dollars, soit une progression de l’ordre de 500%.
« Nous ambitionnons de développer davantage ces relations dans le cadre des réformes économiques engagées par l’Algérie et des avantages qu’elles apportent notamment pour l’accès des produits saoudiens aux marchés africain et européen », avait fait savoir en novembre dernier le président du Conseil des chambres de commerce et d’industrie saoudiennes Hamdane Assamrain. Il avait fait part de la volonté de son pays d’opérer un saut de qualité dans ses relations économiques avec l’Algérie à travers la promotion d’un partenariat et des projets mutuellement bénéfiques.
Les importations algériennes ont dépassé 612 millions de dollars, alors que les exportations de l’Algérie vers l’Arabie saoudite n’ont pas dépassé les 7 millions de dollars.
Rappelons que les travaux de la 11e session de la commission mixte algéro-saoudienne qui se sont déroulés en décembre 2015 à Riyad, ont été sanctionnés par la signature de plusieurs documents de coopération dans le domaine du transport maritime, de marchés financiers, de la planification, de la prospective et des statistiques.