Le Directeur général du budget au ministère des Finances, Abdelaziz Fayed a indiqué au cours de la cérémonie de remise des enveloppes budgétaires aux départements ministériels et aux secteurs concernés, jeudi dernier, qu’un montant de 120 milliards de dinars au titre du budget 2023 de la loi de finances sera consacré au dégel de 300 projets publics boqués depuis 2014. Ils concernent les secteurs de l’éducation, de la santé, des transports, des travaux publics et de la culture. Il a ajouté que c’est pour la première fois que ces enveloppes sont distribuées la première semaine du mois de janvier. Cela entre dans le cadre de l’entrée en vigueur, a-t-il précisé de la loi organique du 2 septembre 2018 relative aux lois de finances. «C’est une constitution financière. Ce texte va entrainer des améliorations en matière de gestion des finances publiques.»
Le responsable du budget au ministère des Finances a indiqué, en outre, que le dégel des projets bloqués depuis 2024 se poursuivra au cours des prochaines années. Il a ajouté que le montant des subventions au titre la loi de finances 2023 est fixé à 640 milliards de dinars. Ce qui veut dire que la mesure portant réduction des subventions ne sera pas appliquée en 2023.
Elle est reportée à la mise en place d’un mécanisme de ciblage des ménages à revenus modestes. K. R.