Naftal a commercialisé 1,1 million de tonnes de gaz de pétrole liquéfié (GPL) en 2021, a indiqué également Mourad Menouar. Les quantités commercialisées renseignent sur l’utilisation grandissante de ce type de carburant respectueux de l’environnement ces dernières années, a-t-il expliqué. Par rapport à 2018 où une quantité de 500.000 tonnes de GPL avait été consommée, les quantités commercialisées en 2021 sont en hausse de 50%, contre une baisse de 5% de la demande sur les autres types de carburant, a-t-il détaillé. Dans le même contexte, le PDG de Naftal a fait savoir que près de 700.000 voitures roulaient actuellement au GPL en Algérie.
Outre sa contribution aux programmes de conversion des véhicules GPL en élargissant le réseau d’installation des kits Sirghaz, Naftal fournit ce carburant au niveau de 50 % de ses stations-service (2200 stations), ajoute le PDG. Interrogé sur la réalisation de nouvelles stations pour la fourniture du GPL, M. Menouar a souligné que ces projets nécessitaient un strict respect des mesures de sécurité et l’obtention d’un nombre d’autorisations, ce qui rend impossible la fourniture de ce service dans certaines stations, surtout dans les grandes villes. S’agissant du processus de réalisation de bornes de recharge pour voitures électriques, le PDG a souligné que Naftal s’était lancée dans un programme de réalisation d’une borne de recharge à Chéraga (Alger), mais de tels projets nécessitent une «vision claire», soulignant que l’entreprise «est tout à fait prête à investir dans ce domaine». M. Menouar a, par ailleurs, indiqué que Naftal exportait, dans le cadre des conventions signées, son savoir-faire à travers des cycles de formation au profit des cadres de pays voisins comme le Niger.