Le tribunal criminel près la Cour de Sidi Bel Abbès a condamné, jeudi, le dénommé Z. B. un ex-gendarme âgé de 31 ans, à 10 ans de réclusion criminelle et 150 millions de centimes d’amende accusé d’homicide volontaire.
Les faits, qui se sont déroulés au quartier Faubourg Thiers dans la ville de Sidi Bel Abbès, remontent au 16 juillet 2019, où la victime S. K. âgée de 37 ans a reçu 4 coups de poignard au niveau du visage et de l’abdomen, causant sa mort sur le coup.
Dans la nuit, les deux voisins saouls se sont disputés pour un différend qui a tourné au drame, lorsque l’accusé sort un poignard et blesse son antagoniste le laissant gisant dans son sang. Devant la Cour, l’accusé nie toute intention de tuer son antagoniste déclarant vouloir se défendre.
L’avocat du ministère public a requis la perpétuité à l’encontre du meurtrier mettant en exergue la gravité des coups qui ont fait un mort. L’avocat de la défense a plaidé la déqualification du crime à des coups et blessures volontaires entraînant la mort sans intention de la donner.
Deux brûlés dans un incendie
Un incendie qui s’était déclenché dans un appartement, dans la commune de Sidi Lahcen, distante du chef-lieu de Sidi Bel Abbès de
4 kilomètres, a fait deux brûlés au premier degré, a indiqué le communiqué de la Protection civile.
Les agents de la Protection civile ont prodigué les premiers secours aux locataires du logement et les ont évacués vers les UMC du centre hospitalo- universitaire, où ils reçoivent les soins nécessaires.
Pour l’extinction du feu, les services de la Protection civile ont mobilisé 23 agents et trois camions. Les causes de l’incendie restent toujours indéterminées et que l’enquête policière va révéler.