Par Eric Overvest (Coordonnateur résident du Système des Nations Unies en Algérie)

La pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19)a plongé le monde entier dans une crise sans précédent, que le Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres a qualifié de « la pire crise mondiale depuis 1945 », dans la mesure où elle conjugue une « maladie menaçante » et une récession économique historique ».

Le Covid-19 a chamboulé la vie de milliards d’humains contraints à rester chez eux et de respecter la distanciation physique, seules mesures pour limiter la contamination.Le virus a changé notre comportement en société, notre façon de travailler et nous a plongé dans une ambiance anxiogène aggravée par la circulation des rumeurs et de fausses informations.

Pour faire face à cette crise inédite, le Secrétaire Général des Nations Unies, M. Antonio Guterres, a exhorté les Etats membres à adopter une action décisive, coordonnée et innovante fondée sur la science, la solidarité et des politiques intelligentes. Il s’agit, « En premier lieu de supprimer la transmission du coronavirus par une action déterminée de dépistages précoces et de recherche des personnes contacts, complétée par des mises en quarantaine avec des mesures de restriction des mouvements et des contacts…; en deuxième lieu, il s’agit de s’attaquer aux dimensions sociales et économiques dévastatrices…; et en troisième lieu il s’agit de mieux se rétablir et redoubler d’efforts pour construire des économies et des sociétés plus inclusives et durables et qui soient plus résilientes face aux pandémies, au changement climatique et aux autres défis mondiaux ».Il est important également de tirer les enseignements pour relever efficacement les défis similaires qui pourraient se présenter à l’avenir.

L’Algérie, comme tous les autres pays affectés par le Covid-19, a adopté une série de mesures pour contenir l’épidémie. Une des mesures courageuses décrétées par le Président de la République est l’instauration du confinement total ou partiel sur tout le territoire. Cette mesure, qui reste à ce jour le moyen le plus efficace pour endiguer la propagation du virus, vient appuyer le Plan de riposte à la menace de l’infection Coronavirus (Covid19) élaboré par le Ministère de la Santé qui s’articule sur : la surveillance de l’infection, la prise en charge de cas suspects, le dispositif de prise en charge des malades, le dépistage, la protection, les mesures d’hygiène et les procédures de veille.

Le gouvernement a adopté des mesures d’urgence pour limiter l’impact économique et social ainsi que des actions de solidarité à l’endroit des catégories affectées par la pandémie.

Le système des Nations Unies en Algériesalue les mesures prises par le gouvernement Algérien engagé dans la lutte contre la propagation de la maladie dès la déclaration des premiers cas de contaminations.

Au moment où nous sommes confinés chez nous, une armée infatigable des personnels de santé est en première ligne de cette guerre contre l’ennemi invisible, le Covid19. Des femmes et des hommes mobilisés de jour comme de nuit pour soulager les souffrances des malades, rassurer les cas suspects et leurs familles et dispenser la bonne information sur les médias. LeSystème des Nations Unies en Algérierend un vibrant hommage à tous ceux qui travaillent au péril de leurs vies pour préserver les nôtres.

Le Système des Nations Unies salue également l’élande solidarité et l’engagement de la société civile, qui s’est spontanément mobilisée et organisée pour sensibiliser et assister les personnes en situation de vulnérabilité. Cet élan de solidarité, ancré dans l’ADN du peuple algérien, témoigne du degré de la conscience et de l’engagement collectif pour venir à bout de la crise sanitaire et de ses conséquences socio-économiques.

N’oublions pas les populations à risque qui sont dans une situationvulnérableet qui dépendent de notre solidaritécomme les réfugiés et les migrants en situation de détresse.A cet effet, le système des Nations unies en Algérie a lancé un appel de soutien aux refugies sahraouis à Tindouf pour faire face aux défis Covid19.

Le monde se trouve aujourd’hui à un moment décisif ou«la contagion virale est devenue une contagion économique » et aucun pays ne peut parvenir seul à endiguer les conséquences. Nous avons besoin plus que jamais de la coopération internationale, qui nécessite un renforcement des fondements des Nations Unies et un plus grand engagement des Etats membres à promouvoir les principes d’entre-aide et de solidarité. Cette situation critique que nous vivons, nous rappelle notre vulnérabilité face aux défis multiples qui nous guettent et où seul un retour aux principes de solidarité et d’entre-aide promus par la Charte des Nations Unies et au multilatéralisme nous permettront de bâtir un monde plus sûr et plus juste pour les générations futures. Un monde où personne ne sera laissé pour compte, comme l’a aussi bien rappelé le Secrétaire Général des Nations Unies, M. Antonio Guterres danssa déclaration du 8 avril 2020 : « Le temps est maintenant à l’unité, la communauté internationale devant travailler ensemble dans la solidarité pour stopper ce virus et ses conséquences dévastatrices ».

A l’occasion duRamadan, je souhaite, au nom du système des Nations Unies, unmois plein de solidarité et de partage. Restons tous mobilisés contre le Covid 19, respectonsla distanciation sociale et les directives sanitaires.Ramadan karim.

Eric Overvest (Coordonnateur résident du Système des Nations Unies en Algérie)