Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

Bannière NAPEC 2019

jeudi, 10 janvier 2019 09:12

Place aux scientifiques

Écrit par Adlène Badis
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La mise en place effective de l’Académie algérienne de langue amazighe, avec la nomination de son président et de ses membres est une avancée bienvenue. La décision qui ne manquait pas d’intelligence politique a été sans nul doute une manière de tirer le tapis sous les pieds de ceux qui utilisent la revendication amazighe

de manière nihiliste. Cette mesure, comme toutes celles déjà prises au profit de l’identité nationale dans sa triple composante musulmane, arabe et amazighe, ne fera que conforter l’unité et la stabilité nationales. Une avancée opportune notamment dans ces périodes de fragilité économique et d’instabilité internationale. Il était assurément urgent de revenir aux fondamentaux et d’utiliser les outils adéquats afin de donner à cette langue sa véritable dimension. La question de tamazight en Algérie sera à n’en plus douter une thématique inévitable dans l’avenir. Et pour que tamazight langue nationale et officielle ne soit pas une incongruité, il était temps d’installer les instruments et les mécanismes scientifiques pour la consolider. Et faciliter son usage par exemple dans les médias et l’administration. Il est, en effet, intéressant de relever cette caractéristique que portera cette Académie qui aura un rôle magistère, celui d’instaurer définitivement les règles d’usage. Et aussi de mettre de l’ordre dans l’éparpillement actuel. L’absence d’une telle structure aura constitué longtemps un handicap à la promotion et à l’évolution de la langue amazighe. Une carence qui faisait que tout effort de réflexion dans l’objectif de faire évoluer cette langue restait fragile. Les différentes variantes linguistiques et scripturales n’avaient pas une autorité sur laquelle se reposer. Il s’agissait donc de doter cette langue d’outils qui lui permettraient de prospérer. Et d’être une langue comme les autres, notamment pour les générations futures. Il est aujourd’hui louable de percevoir un consentement naissant, selon lequel la véritable bataille se trouve au niveau académique, et nulle part ailleurs.

Lu 101 fois

Laissez un commentaire