Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
jeudi, 12 octobre 2017 06:00

Les experts se prononcent sur la restructuration annoncée de Sonatrach : « Pour réussir les réformes, il faut redonner confiance aux cadres »

Écrit par Bahia Aliouche
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La compagnie nationale des hydrocarbures s’apprête à changer en profondeur son système d’organisation et d’action actuel. Pour son P-DG, Abdelmoumène Ould Kaddour, la restructuration est urgente. Avis d’experts.

La chute des prix du pétrole contraint aujourd’hui Sonatrach, à revoir son mode de fonctionnement.
Le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, et le P-DG du groupe énergétique national ne sont pas allés, mardi dernier, par quatre chemins pour lever le voile sur la situation dans laquelle se trouve la plus grande compagnie algérienne d’hydrocarbures. «Il faut revoir l’organisation de Sonatrach pour la rendre plus efficace de façon qu’elle puisse répondre aux problème de l’heure», a-t-il dit, à l’issue d’une conférence de presse animée conjointement avec le patron du groupe Sonatrach. Dans une déclaration à Reportes, l’expert en économie, Abderrahmane Mebtoul, qui a tenu d’abord, à féliciter, ce «langage de vérité», pense qu’effectivement, «l’heure est venue pour prendre des décisions réelles devant permettre au groupe de s’adapter aux nouvelles mutations
économiques mondiales». Selon cet expert, Sonatrach qui a été éclaboussée par plusieurs scandales de corruption fait également face aux changements brusques de l’économie mondiale. Sonatrach est ainsi appelée à se débarrasser de la bureaucratie et de la rigidité qui caractérisent son mode de fonctionnement. Le Premier responsable de cette grosse boite, lui-même reconnaît cet état de fait : «C’est une Enterprise qui est passée par des étapes difficiles notamment depuis l’année 2010 avec tous les scandales qu’il y a eus. Les gens étaient traumatisés. Les dirigeants ne fonctionnaient plus, ne prenaient plus de décisions. Donc ce qui était économique est devenu administratif», a expliqué le P-DG. Pour Abderrahmane Mebtoul, il faut mettre un terme à la rigidité de Sonatrach.
Sonatrach est composée, pour rappel, du Conseil national de l’Energie, de l’Assemblée générale composée de plusieurs ministres et du comité exécutif. Cette organisation «rigide» devrait, donc, être revue, selon cet expert, qui pense aussi que la plus grande Compagnie du pays devrait, pour plus d’efficacité, se concentrer sur les métiers de base et surtout, il est question de « redonner confiance à ses cadres». Un avis partagé également par l’économiste Tewfik Hasni selon qui «Sonatrach traverse aujourd’hui une période très difficile, après les grands scandales de corruption. Chose qui a fini par geler toute initiative». Le Groupe est ainsi appelé à retrouver ses métiers de base, à savoir l’énergie, les hydrocarbures, les EnR, et aller vers l’exploitation du gaz de schiste.
Et ce, pour s’adapter aux grandes mutations économiques mondiales. Sonatrach a aujourd’hui besoin de vrais hommes pour relever tous ces défis, a-t–il ajouté. D’où, de l’avis de M. Hasni, l’impératif d’instaurer un vrai dialogue avec ses cadres et responsables et leur redonner confiance.
«Nous sommes dans une situation de crise, sans ces réformes, Sonatrach ne pourrait jamais surmonter cette crise et répondre aux besoins du pays», a t-il conclu.

Dernière modification le jeudi, 12 octobre 2017 01:57

Laissez un commentaire