Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

Meriem Kaci

Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui, a présidé hier samedi à Alger la cérémonie d’installation des walis concernés par le mouvement opéré par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf, et son homologue cubain Roberto Morales Ojeda ont signé, jeudi dernier à La Havane une convention relative aux modalités de mise en œuvre

Le comité bilatéral algéro-nigérien s’est réuni, hier, en session de préparation avant celle, offi cielle, prévue à Tamanrasset en décembre prochain. Pour ce rendez-vous, deux ateliers ont été organisés sur les dossiers sécuritaire, de circulation des biens et des personnes ainsi que la coopération dans les domaines socioéconomiques, culturel et scientifi que. Ces travaux seront sanctionnés, aujourd’hui, par l’annonce d’une « série de dispositions » liées au programme de travail de la sixième session. La séance d’hier a été coprésidée par les walis de Tamanrasset et d’Illizi, du côté algérien, et des gouverneurs d’Agadez et Tahoua, du côté nigérien, en présence de représentants des corps sécuritaires, d’institutions administratives et socioéconomiques, de directions de l’exécutif et des élus des deux parties, a indiqué l’APS. Pour le wali de Tamanrasset, Belkacem Silmi, cette réunion porte sur l’évaluation des résultats réalisés par le comité mixte aux plans sé- curitaire et de la coopération dans les diff érents domaines socioéconomiques. Le wali d’Illizi, Atallah Moulati, a, pour sa part, appelé à davantage d’eff orts et à l’exploitation optimale des ressources socioéconomiques pour concrétiser un développement durable, une action non des moindres, estime-t-il, au regard de la conjoncture sécuritaire aux frontières. La coopération bilatérale aux frontières exige la réunion des conditions favorables à la circulation des personnes, la consolidation de la sécurité et la lutte contre le crime organisé transfrontalier, a encore soutenu Atallah Moulati. De son côté, le gouverneur d’Agadez, Sadau Saloké, a affi rmé que la délégation nigérienne présente à cette rencontre porte de « grands espoirs » pour la concrétisation des orientations des dirigeants des deux pays concernant la coopération bilaté- rale, et la mise en œuvre des recommandations de la 5e session du comité bilatéral algéro-nigérien. Il a souligné le contexte particulier auquel fait face le Niger qui subit depuis plusieurs mois une pression terroriste djihadiste menée tantôt par le groupe Boko Haram, qui y fait des incursions à partir du Niger voisin, tantôt par d’autres groupes armés de même obédience.

Il semblerait que ce n’est pas seulement l’Education nationale qui soit gagnée par le phénomène des cours de soutien.

Les inscriptions au Diversity Immigrant Visa (DV) sont désormais ouvertes pour la loterie 2018 jusqu’au lundi 7 novembre 2016 à midi, heure normale de l’Est, indique un communiqué de presse émanant de l’ambassade des Etats-Unis en Algérie. La loterie pour l’immigration, communément appelée « Green Card », organisée par le département d’Etat américain, concerne cette année 55 000 personnes qui sont tirées au sort pour obtenir un titre de résident permanent aux Etats-Unis, permettant ainsi aux lauréats d’y travailler et de s’y installer. Ces visas de diversité tirés de la sélection aléatoire sont attribués aux personnes répondant à des critères d’éligibilité stricts et issues de pays avec un faible taux d’immigration aux ÉtatsUnis. Les conditions d’éligibilité et les instructions sont en eff et disponible sur : usvisas.state.gov/dv/instructions. Il s’agit entres autres d’être né dans l’un des pays fi gurant sur la liste des nationalités pouvant s’inscrire – l’Algérie est éligible –, posséder un niveau scolaire équivalent ou supérieur à un diplôme de fi n d’études secondaires – baccalauréat au moins – ou, dans le cas contraire, avoir au moins deux ans d’expérience professionnelle au cours des cinq dernières années, ajoute la même source. Ainsi, les candidats sont appelés à postuler en ligne sur dvlottery.state.gov et de répondre, par ailleurs, aux minimas nécessaires pour prétendre vivre aux Etats-Unis. L’ambassade des Etats-Unis d’Alger précise, par ailleurs, que les candidats seront en mesure de vérifi er l’état de leur inscription sur toujours le site dvlottery.state.gov et ce, à compter du 2 mai 2017. Il faut savoir que chaque année, la liste des pays éligibles à la Green Card est modifi ée et les nationalités les plus représentées sont retirées au bénéfi ce de celles qui le sont le moins afi n de permettre d’assurer une plus grande diversité parmi les postulants. Certains pays peuvent, par exemple, se voir retirer de la liste une année si un nombre important de leurs ressortissants ont déjà bénéfi cié de la loterie. L’an dernier, l’ambassade des EtatsUnis à Alger a émis plus de 1 200 DVs aux Algériens à travers ce programme.

Le Centre Robert-F. Kennedy des droits de l’Homme a jugé, dans un nouveau et récent rapport qu’il a soumis, le 28 septembre dernier, au Comité des droits de l’Homme des Nations unies (CDH), que «l’occupation du Sahara occidental par le Maroc est illégale en vertu du droit international».

L’opérateur de téléphonie mobile Djezzy lance son service 4G ! Il l’a annoncé hier offi ciellement lors d’un point de presse au siège national de l’entreprise à Dar El Beïda, une journée après l’ouverture de ce service de téléphonie mobile de dernière génération dans les wilayas prévues avec les pouvoirs publics pour son lancement : Djelfa, Constantine et Sétif. Pour les nouveaux abonnés, tout est fi n prêt dans les boutiques pour signer un contrat, le client doit basculer sa carte sim de 3G vers la 4G ou acquérir une nouvelle carte et un Smartphone compatible à cette off re, ont expliqué hier les responsables dirigeants de l’entreprise. Lors d’un sondage organisé par un organe de presse, ce dernier rapporte que « 84% des Algériens croient que la 4G ne va pas être lancée avant la fi n de l’année en cours. Finalement, l’opinion publique s’est trompée et les autorités avaient raison», s’est félicité Vincenzo Nesci, le président exécutif. M. Nesci n’a pas caché son enthousiasme quant au lancement de ce nouveau service. « C’est un nouveau challenge qui s’inscrit dans l’histoire de Djezzy. Certes nous avons accusé un retard dans le lancement de la 3G, mais cette fois-ci nous sommes prêts pour gagner la bataille de la 4G et œuvrer pour reprendre notre part dans le marché algérien», a-t-il ajouté. Dans son allocution, le président exécutif n’a pas omis de saluer l’engagement du gouvernement, à sa tête le Premier ministre, mais aussi la ministre des Technologies de l’information, Imane Houda Feraoun, qui met ainsi à exécution un engagement pris vis-à-vis de l’opinion publique. M. Nesci a tenu également à remercier l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (Arpt), en sa qualité de régulateur, notamment pour la validation des licences 4G « à une vitesse inattendue !». Le manager dira que le souhait de Djezzy est de voir l’Arpt faire preuve de la même célérité pour accélérer le déploiement du réseau 4G à l’ensemble des wilayas du pays. « Nous voulons être le plus rapidement possible sur tout le territoire national », a-t-il ajouté avant de céder la parole au tout nouveau Directeur général de Djezzy, l’Autrichien Tom Gutjar. « Nous sommes prêts ; nos ingé- nieurs ont travaillé très dur, et nous avons réellement fait le pari sur la 4G pour laquelle un montant d’un milliards de dollars a été mobilisé pour le déploiement de cette technologie en Algérie durant les 4 à 5 prochaine années. On est très sérieux et nous sommes aussi prêts à être les leaders et faire de Djezzy l’opérateur digital de référence», a déclaré M. Gutjar. Djezzy envisage de devenir « un modèle de réussite dans le cadre de la règle de 49 / 51 », a-t-il poursuivi avant de redonner le micro à son collègue Vincezo Nesci. Djezzy, rappelle-ton, est détenu à 51% par le Fonds national d’investissement, FNI.

« UNE ÉTAPE IMPORTANTE »

« Djezzy n’est plus ce malade qu’on voulait voir mourir de sa belle mort », il s’agit d’un opérateur non seulement debout, mais dont l’ambition est de gagner de nouvelles parts de marché avec un rapport qualité/prix garanti, s’est-il exclamé. Actuellement, l’avenir c’est dans l’Internet mobile, pour ces raisons, Djezzy va ouvrir un incubateur dans son Académie et un autre à l’Ecole nationale polytechnique pour faciliter la création des start-up, « on va mettre l’expertise du groupe au service des développeurs algériens », a, de son côté, ajouté M. Gutjar. Concernant les nouveautés qu’off rira la 4G, le président exécutif de Djezzy affi rme que cette technologie de nouvelle génération apportera une série de services à large bande et une vitesse qui est bien supérieure de trois fois à celle de la 3G. Elle va également, poursuit-il, apporter tout le développement de l’écosystème qui l’accompagnera. Interrogé sur la tarifi cation, le DG de Djezzy affi rme que les prix sont «compétitifs», mais au niveau de la fréquence, « tous les opérateurs sont sur la fréquence 1800 mhz », a-t-il souligné. « C’est une étape importante qui ouvre une nouvelle page dans le développement de Djezzy », a résumé M. Nesci en présence du nouveau DG de la société Tom Gutjar et de Kamel Mahfoudi représentant du FNI. Pour ce qui est de la concurrence, « il ne s’agit pas de couvrir le plus grand nombre de wilayas, mais de s’assurer le plus grand nombre d’abonnés », a déclaré M. Nesci. Ainsi, Djezzy s’engage à couvrir un Algérien sur 5, soit 19%, avant septembre 2017, tandis que plus d’un Algérien sur deux aura accès à la 4G+ de Djezzy en septembre 2021, loin devant les concurrents, est-il prédit. A propos de la 3G, sur les 16,6 millions d’abonnés à Djezzy, le nombre d’abonnés à la 3G est passé de 2,7 millions en 2015 à 3,4 millions en 2016. « Ce ne sont pas des chiff res fantaisistes, mais des chiff res dû- ment certifi és par l’Arpt.», a précisé M. Nesci.

Après Tlemcen, à l'ouest du pays, en 2015, le Forum des chefs d'entreprise tient, cette année, son université d'été dans une autre ville prestigieuse du pays, Constantine, dans l'Est algérien. L'évènement, ouvert hier, se poursuivra jusqu'à demain vendredi dans l'objectif, pour la première association patronale du pays, de faire le bilan de ses activités qui ont consisté depuis plus de douze mois à étoff er son réseau national en ouvrant des bureaux et des représentations partout en Algérie mais, également, à l'étranger pour ce qui est de ses représentations à l'international. Ce bilan consiste aussi à mesurer l'évolution de « Jil FCE », la déclinaison « jeune » du Forum et dont les promoteurs, avec le soutien de son président Ali Haddad, sont chargés de mettre en avant et de promouvoir les jeunes chefs d'entreprise et les patrons de moins de 40 ans. Il consiste également à évaluer le degré d'audience de ses propositions de « réforme » auprès du gouvernement avec lequel il poursuit une politique de rapprochement remarquée depuis plusieurs mois. La deuxième édition de l'université d’été du FCE est organisée sous le slogan « Transformer pour aller de l’avant » pour échanger et débattre d'une conjoncture économique devenue diffi cile sous l'eff et de la baisse importante des prix pétroliers. Dans ce sens, il est attendu que le FCE s’exprime sur l’avant-projet de loi de fi nances 2017 ainsi que sur son engagement à soutenir l'emprunt obligataire national par une souscription massive de ses adhérents. Dans ce contexte, la première organisation patronale a promis de lever 153 milliards de dinars.

La Coordination des lycées d’Algérie (CLA) a rendu public, hier, un communiqué sanctionnant la réunion de son conseil national tenue vendredi dernier au lycée Franz-Fanon de Boumerdès. Dans ce texte, ce syndicat enseignant affi rme s'inscrire dans la « dynamique » de rejet de la réforme des systèmes de retraite et du code de travail ». Il appelle ses adhérents et travailleurs de l’éducation à une grande mobilisation pour « réussir les actions de débrayage cycliques décidées par le front syndical et qui seront observé les 17 et 18 octobre prochain et les 24 et le 25 du même mois ». Le syndicat enseignant alerte, également, le gouvernement quant aux conséquences fâcheuses engendrées par l’avant-projet de loi de Finances 2017 encore en discussion. Les dispositifs et taxes fi scales qu’il contient, affi rme-t-il, « aff aibliront encore plus le pouvoir d’achat des fonctionnaires et des travailleurs ». Concernant la rentrée scolaire 2016/17, le CLA juge qu’elle s’est déroulée dans « de mauvaises conditions» au vu de « du manque d’encadreurs pédagogiques et administratifs dont souff re la majorité des établissements scolaires ». Le syndicat évoque également « la surcharge des classes, en particulier celles de 3e année secondaire » due particulièrement aux infrastructures encore en chantier et « non réceptionnées». Sur un autre volet, le CLA regrette les erreurs contenues dans les nouveaux manuels de deuxième génération. Les erreurs ont été commises dans « la précipitation et le manque de sérieux dans leur élaboration et leur édition », indique-t-il. Aux enseignants contractuels, le CLA réitère son appui : « Nous soutenons les enseignants contractuels pour le renouvellement de leur contrat et aussi l’organisation d’un concours interne pour leur intégration dans le secteur de l’Éducation nationale », conclut-il.

Le Front Polisario a appelé, dimanche dernier, le secrétaire général de l’ONU à intervenir « d’urgence » afi n de prendre toutes les mesures nécessaires pour l’arrêt « immédiat » des travaux d’élargissement de la route d’Elguergarat, dénonçant une nouvelle atteinte au cessez-le-feu.

Page 1 sur 43