Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : dimanche, 06 novembre 2016

Qu’a-t-on à perdre quand tout est à gagner ? Il y a quelques mois, en avril 2016, si on avait dit aux joueurs du MO Béjaïa et ses supporters que l’équipe jouerait une finale d’une coupe africaine, ils auraient signé tout de suite. L’inconcevable est devenu concret. Le rêve serait beau et les « Crabes » ne veulent pas être pincés pour s’en réveiller. Iront-ils au bout au risque de voir le Tout Puissant Mazembe, invaincus chez lui en 42 rencontres africaines, les réveiller brusquement ? Tel sera l’enjeu lors de l’ultime explication qui se jouera cet après-midi (14h30) à Lubumbashi après la première manche à Blida soldée par un nul (1-1).

Publié dans Sports

La Confédération Africaine de Football (CAF) a désigné un trio d’arbitres sénégalais pour officier la finale retour de la Coupe de la Confédération Africaine entre le TP Mazembe et le MO Béjaïa,

Publié dans Sports

En 2004, la Coupe des clubs vainqueurs de Coupe et la Coupe de la CAF ont fusionné pour donner naissance à une seule compétition, la Coupe de la Confédération, sur le modèle européen de la Coupe de l’UEFA.

Publié dans Sports

La Coupe de la Confédération Orange nous avait habitués à l’arrivée sur la scène continentale de clubs sans grande histoire à l’échelon de l’Afrique. Celle de cette année sera la finale des extrêmes.

Publié dans Sports

Après deux apparitions dans le groupe DZ en novembre 2015 et mars 2016, le défenseur central de Rennes, Ramy Bensebaïni ne fait plus partie des plans des sélectionneurs nationaux Milovan Rajevac et Georges Leekens.

Publié dans Sports

La date précise des 19es Jeux méditerranéens, prévus en 2021 à Oran, sera annoncée à la mi-décembre prochain, a déclaré samedi le président du Comité International des Jeux méditerranéens. «Lors de la réunion du CIJM,

Publié dans Sports

Rencontré devant son bivouac, le maire de la Bastide-de-Besplas, une commune française située dans le département de l’Ariège, en région occitane (France) était l’un des 120 participants de cette course « hors piste », reliant Biskra à Ghardaïa, en passant par Hassi Messaoud et El Menia.

Publié dans Sports

Journées culturelles algériennes à Doha
Sous l’égide du Ministre de la Culture, l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC) et l’ambassade d’Algérie à Doha organisent les Journées culturelles algériennes à Doha (Qatar), du 13 au 15 novembre. Au programme :
Dimanche 13 novembre : inauguration de l’exposition de calligraphie moderne de l’artiste plasticien Salah Megbed ; concert de musique malouf par Abbas Righi.
Lundi 14 et mardi 15 novembre : poursuite de l’exposition ; projection du long-métrage «Le Puits» de Lotfi Bouchouchi, en présence du comédien Ferroudji Mabrouk.


Théâtre
Représentation de la pièce «Moukachafat» de la troupe nationale irakienne des arts dramatiques, le dimanche 6 novembre à 18h au Théâtre national algérien Mahieddine-Bachtarzi.


Prix Abdelkrim Dali
L’Office national de la culture et de l’information (ONCI), en collaboration avec la Fondation Abdelkrim Dali, organise le Prix Abdelkrim-Dali de la meilleure performance en musique andalouse, du 16 au 19 novembre à la salle El Atlas.


Récital poétique
Récital poétique le mardi 22 novembre à 14h30 au complexe culturel Abdelouaheb-Selim de Chenoua (Tipaza), animé par les poètes Djelaoui Mohamed, Adala Abdelkader et Kada Dahou.


L’Université
pour tous L’université pour tous au Centre d’études diocésain – Les Glycines (5, chemin Slimane Hocine, Alger), avec une nouvelle programmation autour de nouveaux thèmes à explorer : «Guerres et paix», «Voyage vers l’autre et l’ailleurs» et «Courants de pensée». Pour y participer, d’octobre à mars aux Glucines, les jeudis soir et les samedis matin, inscription gratuite sur : www.luniversitepourtous-alger.org.

PROGRAMME :
Jeudi 10 novembre, de 19h à 21h : Cinéma (film à déterminer) avec Ahmed Bedjaoui.
Samedi 12 novembre, de 10h à 12h : «L’histoire des Morisques. De la conversion à l’expulsion», par Adriana Lassel.
Jeudi 17 novembre, de 18h à 20h : «Voyage mystique et paradis», par Mustapha Chérif.
Samedi 19 novembre, de 10h à 12h : «Clinique de Dostoïevski, les enseignements de la folie», par Heitor De Macedo.
Jeudi 24 novembre, de 18h à 20h : «De Barbizon à Bou-Saâda : un autre voyage orientaliste», Barkahoum Farhati.
Samedi 26 novembre, de 10h à 12h : «De la caravane à l’avion : la gestion coloniale française du voyage à La Mecque», par Sylvia Chiffoleau.
Jeudi 1er décembre, de 18h à 20h : «Abdelmalek Sayad, El Ghorba», par Hocine Labdelaoui.
Jeudi 8 décembre, de 18h à 20h : «Guerres et paix : les acteurs», par Chérif Dris.
Samedi 10 décembre, de 10h à 12h : «La Kahina», par Sarah Kouider Rabah.
Jeudi 15 décembre, de 19h à 21h : Cinéma (film à déterminer), par Ahmed Bedjaoui.
Samedi 17 décembre, de 10h à 12h : «Jugurtha : ‘le héros sans visage’ au rang de mythe», par Afifa Bererhi.
Jeudi 22 décembre, de 18h à 20h : «La philosophie de Kant : de la théorie de la connaissance à la fondation de l’éthique», par Mustapha Haddab.
Samedi 7 janvier, de 10h à 12h : «Max Aub», par Saliha Zerrouki.
Samedi 14 janvier, de 10h à 12h : «Le terrorisme dans la littérature algérienne», par Mohamed Sari.
Jeudi 19 janvier, de 19h à 21h : Cinéma –«In land» de Tariq Teguia, avec Ahmed Bedjaoui.
Samedi 21 janvier, de 10h à 12h : «Introduction à la linguistique», Par Khaoula Taleb Ibrahimi.
Jeudi 26 janvier, de 18h à 20h : «Figures et formes de la folie dans les textes algériens», par Kahina Bouanane.
Samedi 28 janvier, de 10h à 12h : «La réécriture de l’histoire», par Rim Mouloudj.
Samedi 4 février : «Guerres et paix : les situations de guerre», par Chérif Dris.
Jeudi 9 février, de 18h à 20h : «Post Colonial studies», par Zineb Ali-Benali.
Samedi 11 février, de 10h à 12h : «L’algérianisme dans la littérature», par Afifa Bererhi.
Jeudi 16 février, de 18h à 20h : Cinéma (film à déterminer) avec Ahmed Bedjaoui.
Samedi 18 février, de 10h à 12h : «Récits de voyages espagnols sur l’Algérie du XIXe siècle», par Karima Aït Yahia.
Jeudi 23 février, de 18h à 20h : «Représentation de l’Algérie. Images et conquête du XIXe siècle», par Nicolas Schaub.
Samedi 25 février, de 16h à 18h : «Le Limes romain», par Nacéra Benseddik.
Jeudi 2 mars, de 18h à 20h : «La marine algérienne à l’époque ottomane (1520-1830) –Partie 1», par Ismet Touati.
Samedi 4 mars, de 10h à 12h : «La marine algérienne à l’époque ottomane (1520-1830) –Partie 2», par Ismet Touati.
Jeudi 9 mars, de 18h à 20h : «La fuite de cerveaux en Algérie : une catégorie-objet soumise au silence», par Karim Khaled.
Samedi 11 mars, de 10h à 12h : «Guerres puniques», par Amel Soltani.
Jeudi 16 mars, de 18h à 20h : «Mémoire individuelle, mémoire collective : fabrication, transmission, représentations», Djemaa Maazouzi.
Samedi 18 mars, de 10h à 12h : «Mémoire individuelle, mémoire collective : fabrication, transmission, représentations», Djemaa Maazouzi.
Jeudi 23 mars, de 18h à 20h : Cinéma (film à déterminer), avec Ahmed Bedjaoui.

 

 Cinéma
Du 6 au 19 novembre au niveau de la salle des Issers (Boumerdes) de l’ONCI, projection du long-métrage «Krim Belkacem» d’Ahmed Rachedi, à raison de deux séances par jour : 14h et 18h.

Du 20 au 26 novembre au niveau de la salle des Issers (Boumerdes) de l’ONCI, projection du film «Si M’hand ou Mhand» de Rachid Ben Allal, à raison de deux séances par jour : 14h et 18h.

Du 27 au 30 novembre au niveau de la salle des Issers (Boumerdes) de l’ONCI, projection du film «Arezki l’indigène» de Djamel Bendeddouche, à raison de deux séances par jour : 14h et 18h.


Expositions
Jusqu’au 15 novembre au complexe culturel Abdelouaheb-Selim de Chenoua (Tipaza), exposition sur la Révolution algérienne (photographies, peintures, coupures de presse...).

Du 16 au 30 novembre au complexe culturel Abdelouaheb-Selim de Chenoua (Tipaza), exposition intitulée «Al Houwiya» (l’identité) de l’artiste plasticien Mohamed Smara. Le vernissage est prévu le mercredi 16 novembre à 15h.

Jusqu’au 17 novembre à la galerie Aïcha-Haddad (84, rue Didouche Mourad, Alger), exposition de l’artiste peintre Assma Mebarki.

Jusqu’au 18 novembre à la galerie d’art Asselah-Hocine (39, rue Asselah Hocine, Alger), exposition de l’artiste peintre Mohamed Djoua intitulée «Vers une autre dimension».

Jusqu’au 9 novembre au musée national du Bardo (3, avenue Franklin Roosevelt, Alger), exposition «Fantaisies en Soie», organisée par l’ambassade d’Italie et l’Institut culturel italien d’Alger, en collaboration avec le musée national du Bardo et la Fondation Sartirana Arte de Pavie, à l’occasion de la 16e Semaine de la langue italienne dans le monde.

Jusqu’au 23 janvier 2017 à l’Institut du Monde arabe à Paris, exposition intitulée «Biskra, sortilèges d’une oasis».

Jusqu’au 22 décembre à l’Institut français d’Alger, exposition intitulée «Tous les marins ont les yeux bleus» de Maud Bernos.

Jusqu’à la fin de l’année 2016 au musée de préhistoire et d’ethnographie du Bardo (3, avenue Franklin Roosevelt, Alger), exposition intitulée «L’Algérie dans la préhistoire –recherches et découvertes récentes».

Publié dans Culture

Meriem Merdaci est une jeune éditrice. Elle dirige, à partir de Constantine, sa ville natale et son « lieu de rayonnement », comme elle dit, les éditions du Champ libre. Une maison qui se spécialise dans la promotion et l’encouragement de jeunes auteurs, notamment des romanciers et des nouvellistes. Elle poursuit, également, une expérience qui consiste à s’intéresser au patrimoine culturel national dans ses différents volets et pour laquelle elle a bénéficié cette fois de la complicité de son père Abdelmadjid Merdaci, qui vient de sortir un ouvrage important de musicologie et sur la musique chaabi de Constantine. Le Sila, pour elle, est une occasion de s’aguerrir aux côtés des autres Maisons d’édition et de s’offrir une vitrine ouverte sur le lecteur et les professionnels du livre. Entretien.

Publié dans Culture

Deux projections du film « Le Puits » de Lotfi Bouchouchi, retenu dans la section de films en langue étrangère des Oscars 2017, sont au programme de la campagne de promotion dont bénéficiera ce long métrage aux Etats-Unis.

Publié dans Culture
Page 1 sur 5