Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mercredi, 21 juin 2017 06:00

Les enseignants appellent à la mobilisation : Grand rassemblement attendu demain devant le ministère de l’Enseignement supérieur

Écrit par Fayçal Djoudi
Évaluer cet élément
(0 Votes)

En plus de l’appel du CNES à des sit-in aujourd’hui, des enseignants de différentes universités d’Alger ont décidé d’organiser également, demain jeudi, un rassemblement devant le siège du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique pour dénoncer l’assassinat de leur confrère Karoui Serhan et la situation chaotique dans laquelle patauge l’université algérienne.


Choqués par l’assassinat de Karoui Serhan, enseignant de droit à la faculté de Khemis Miliana, les enseignants de différentes universités comptent investir la rue, demain jeudi, pour condamner cet acte ignoble, tout en appelant la communauté universitaire, y compris les étudiants, à se rassembler et à s’unir contre tous ces agissements qui visent à déstabiliser l’université algérienne.
Pour eux, la situation est plus qu’inquiétante, caractérisée par plusieurs agressions d’enseignants qui ont eu lieu ces derniers mois dans différentes universités. Des attaques violentes perpétrées par les étudiants contre les personnels administratifs ou le corps enseignant qui inquiètent au sein de la corporation. Dans un appel rendu public hier, plusieurs collectifs d’enseignants universitaires et d’intellectuels « disent non à la spirale infernale qui tue l’université et ceux qui luttent pour sa survie » et appellent à faire que « l’assassinat de Karoui Serhane ne tue pas ce qui reste de notre dignité ». Dans leur lettre, ils rappellent les violences qui ont eu lieu depuis le début d’année dans les campus de Ben Aknoun, Batna, Bordj Bou Arréridj, Msila, Dely Ibrahim contre lesquelles « des enseignants et des intellectuels ont condamné, protesté, écrit, interpelé, averti… Pour quel résultat ? » Le résultat, écrivent-il encore, est que « Karoui Serhan est assassiné ! » Il a payé de sa vie l’indifférence, l’impunité, l’irresponsabilité et la banalisation de la violence assassine dans les universités algériennes. »
En effet, les enseignants ont demandé à maintes reprises aux pouvoirs publics de prendre toutes les dispositions pour assurer la sécurité de l’enceinte universitaire. C’est ce que confirme d’ailleurs l’enseignant universitaire et syndicaliste Azzi Abdelmalek, qui nous a affirmé que la tutelle a été alertée plus que de raison sur « la dégradation constante de la sécurité au sein de nos universités ». Il indique que « nous avons dénoncé à maintes reprises la violence et les différents maux qui secouent l’université, sans que nous puissions trouver une oreille attentive de la part de la tutelle ». Comme initiative, il fera savoir que « nous allons nous mobiliser pour que ce crime ne reste pas impuni et saisir le Premier ministre pour mettre fin à cette situation ».
Par ailleurs, les présumés auteurs de ce crime ont été arrêtés par les services de la police. Il s’agit de deux frères jumeaux de 23 ans, l’un étudiant au centre universitaire de Tipasa alors que l’autre à l’université d’El Afroun de Blida. La victime, enseignant au centre universitaire de Khemis Meliana (Ain Defla), était marié et père d’un enfant. Des sources sécuritaires ont assuré que le mobile du meurtre n’était pas lié à une affaire de fraude à l’examen. Une enquête est actuellement en cours.

Laissez un commentaire