Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
jeudi, 18 mai 2017 06:00

Le règne trop long du pétrole

Écrit par Rachid Beldi
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Déclenchée depuis déjà 2014, du temps d’un baril culminant à 110 dollars qu’elle a fait plonger jusqu’au-dessous des 30 dollars, la chute des cours de pétrole a eu pour effet de secouer terriblement les pays dont les équilibres budgétaires sont fortement dépendants de la providence du sous-sol.

Ces derniers, dont bien sûr l’Algérie, ont été mis en demeure d’aller puiser dans d’autres ressources que l’or noir et trouver des substituts qui pourraient remédier à la situation et maintenir leur économie en vie.
Des initiatives ont donc été prises et mises en chantier dans ce sens, permettant à d’autres secteurs, notamment l’industrie et l’agriculture, de reprendre droit au chapitre et d’être naturellement mis en évidence par la nouvelle vision économique du pays. Celle-ci, bien qu’unique et incontournable voie de sortie de crise, semble néanmoins incapable à se suffire de ses propres richesses et potentiels sans devoir recourir, du moins en attendant une véritable mise en branle, aux revenus d’hydrocarbures. Une vérité malheureusement implacable qui nous est renvoyée chaque jour à travers, entre autres manœuvres et efforts, le déploiement au quotidien et sans répit de notre ministre de l’Energie et ses pairs, au profit d’un prolongement de l’Accord de réduction de la production pétrolière mondiale décroché à Alger la fin de l’année dernière, et qui a besoin d’être reconduit, le 25 mai à Vienne, pour conserver au marché un équilibre partiel et maintenir en éveil l’espoir chez les pays concernés.
C’est dire combien le règne de la rente pétrolière a été long, trop long, et, donc combien sera aussi long le temps pour pouvoir s’en affranchir et permettre à des modèles économiques comme le nôtre, de réussir la transition et atteindre des équilibres assis enfin sur des champs pétroliers en tant que richesse seulement parmi toutes ces autres richesses dont peut se prévaloir l’Algérie.
En attendant ce jour, les tractations se poursuivent et le suspense se desserre. Mais pas la ceinture.

Lu 53 fois Dernière modification le jeudi, 18 mai 2017 01:03
Plus dans cette catégorie : « Sortie de piste Exercice de soustraction »

Laissez un commentaire