Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

Video a la une

Incendie  à bord du ferry algérien Tariq Ibn Ziyad 

mardi, 14 novembre 2017 06:00

Selon l’Opep Recul de 66 000 barils de la production de brut algérien en un mois

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

 

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a publié hier son rapport mensuel sur le niveau de production de ses 14 membres, faisant ressortir un total de 151 000 barils par jour supplémentaires - par rapport au mois de septembre - retirés du marché dans le sillage de l’Accord sur la réduction de la production de pétrole

, qui a fini par s’établir, à octobre, à 32,59 millions de barils par jour. L’équilibre semble maintenu en dépit de la hausse relevée par l’Opep sur la production de pétrole brut en Angola, en Libye et en Arabie saoudite, compensée par une baisse du pompage en Irak, au Nigeria, au Venezuela, en Iran et en Algérie. A partir des seules données collectées par l’Opep auprès de l’Algérie; la baisse semble très importante d’un mois à l’autre : moins 60 000, calcule l’Opep. L’Algérie a produit 1,063 million de barils par jour en septembre mais seulement 997 000 en octobre. Ce n’est plus un secret pour personne que les niveaux de production du pays de brut s’essoufflent; au moment où les principaux acteurs du secteur énergétique, le ministre de l’Energie et le président de la Sonatrach en premier, multiplient les « avis d’alerte » et la pression sur le gouvernement afin de réformer la loi sur les hydrocarbures; considérée comme « rigide » et inadaptée à la réalité du marché pétrolier. Des sources citées par l’agence d’information britannique Reuters confiaient qu’une baisse de la production serait attendue dans la mesure où beaucoup de sites pétroliers rentraient dans une phase de maintenance. Toutefois, les retards qu’accusent les chantiers d’exploration et d’exploitation que n’a cessé de « déplorer » le P-DG de la Sonatrach, M. Ould Kadour, pourraient ne pas être étrangers à ce recul de la production. Une baisse qui intervient presque à un « mauvais » moment, où le prix du panier Opep s`est établi à 61,91 dollars le baril, contre 61,7 dollars, selon l’Opep. Le panier de référence de l’Opep compte 14 catégories de pétrole qui correspondent à la qualité du brut produit par ses membres : Sahara blend algérien, l’Arabian light saoudien, le Minas d’Indonésie, Essidr libyen, Basra light d’Irak, etc. D’ailleurs, le Sahara Blend à lui seul avait a pris 9,8% en un mois pour s’établir à 56,32 dollars en septembre contre 51,31 dollars en août. C’est d’ailleurs la plus forte progression comparativement aux autres références qui composent le panier Opep. En un an, le brut algérien a pris un peu plus de 10 dollars ; il se vendait en moyenne à 42,57 dollars en 2016 et à 51,55 dollars en 2017. R. B

Dernière modification le lundi, 13 novembre 2017 21:42

Laissez un commentaire

Monde

Syrie : Moscou balise le terrain pour l’après-guerre

Les développements récents du dossier sy

Monde -
22-11-2017
Read more »
L’Iran déclare la «victoire» sur Daech

Hier, mardi, le président iranien Hassan

Monde -
22-11-2017
Read more »
Zimbabwe : Mugabe s’accroche malgré une menace de destitution

L’indéboulonnable président du Zimbabwe

Monde -
21-11-2017
Read more »
Ligue arabe : Téhéran juge la déclaration du Caire «sans valeur»

L’Iran a jugé hier lundi «sans valeur» l

Monde -
21-11-2017
Read more »

Environnement

Climat : Après trois ans de stabilité, les émissions de CO2 en hausse

  En matière d’environnement rien

Environnement -
14-11-2017
Patrimoine naturel mondial : Deux fois plus de sites menacés

  Blanchiment des coraux, fonte de

Environnement -
14-11-2017
Les start-ups au service de l’environnement

Les progrès réalisés par des entreprises

Environnement -
14-11-2017
Une approche pragmatique de la politique climatique

Les efforts diplomatiques menés en vue d

Environnement -
14-11-2017