Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
jeudi, 25 mai 2017 06:00

Mourad Preure, expert en énergie : «La transition nécessite une modification structurelle des modes de production et de consommation»

Écrit par Rafik AIOUAZ
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Reporters : L’Algérie est-elle prête pour la transition énergétique ?

Mourad Preure : Il faut savoir que nous sommes décalés par rapport à la marche du monde. L’Algérie est en décalage de par la structure de sa consommation énergétique. Notre énergie primaire est quasiment 100% constituée d’hydrocarbures, tandis que dans le monde, celle-ci s’élève à 55%. Notre consommation énergétique n’est pas soutenable à long terme.


Comment doit être entreprise cette transition ?
La transition énergétique doit être portée par les entreprises dans une démarche up-bottom et bottom-up. Ca ne peut pas émaner d’une dynamique d’en haut uniquement. D’autre part, le progrès technique doit être au cœur de la transition énergétique, la fertilisation croisée entreprise-université au cœur de la dynamique, car on ne peut pas créer d’industrie de l’énergie solaire uniquement avec des projets clés en main. Il faut développer les différentes filières, notamment celle du silicium.


Où se situe l’Algérie en termes de consommation énergétique ?
Notre consommation nationale est de 903 kwh/hab. Il y a une forte marge de progression en termes de consommation qu’il faut prendre en compte. L’énergie renouvelable en Algérie ne représente que 0,02% du bilan énergétique national. L’Algérie est une pile électrique à ciel ouvert, et nous sommes les seuls à ne pas le savoir.


Qu’en est-il des énergies renouvelables à l’échelle mondiale ?
Au niveau mondial, nous constatons que la croissance énergétique n’est pas soutenable. L’énergie sera convoitée, ce qui induira plus de violence pour y accéder.
Aussi, le modèle de croissance énergétique mondial n’est pas soutenable en termes climatiques, ce qui rend extrêmement important l’impératif de limiter à 2°C le réchauffement de la planète.
D’autre part, le solaire coûte aujourd’hui 80% moins cher qu’il y a 7 ans. A savoir également que 286 milliards de dollars ont été investis en 2015 au niveau mondial dans le renouvelable, ce qui est exceptionnel. C’est une révolution qui est en train de se produire. La même année, les pays émergents dominaient cet investissement pour la première fois.

Laissez un commentaire

Environnement

Climat : Après trois ans de stabilité, les émissions de CO2 en hausse

  En matière d’environnement rien

Environnement -
14-11-2017
Patrimoine naturel mondial : Deux fois plus de sites menacés

  Blanchiment des coraux, fonte de

Environnement -
14-11-2017
Les start-ups au service de l’environnement

Les progrès réalisés par des entreprises

Environnement -
14-11-2017
Une approche pragmatique de la politique climatique

Les efforts diplomatiques menés en vue d

Environnement -
14-11-2017

Culture