Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

Video a la une

Interview avec Mohammed DIB à propos de "Qui se souvient de la mer"

jeudi, 18 mai 2017 06:00

Créances impayées dans le BTP : Les entrepreneurs s’attendent à un règlement dès juin

Écrit par MOUNA Aïssaoui
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le problème des créances impayées dans le secteur du BTP continue d’alimenter l’actualité. Au moment où plusieurs entreprises sont menacées de disparition dans ce secteur et où plusieurs projets sont à l’arrêt, les responsables concernés se rejettent la balle.

Mardi, le ministère de l’Habitat, dans un communiqué publié à l’issue d’une réunion entre le ministre et ses cadres, accuse le ministère des Finances et le CPA. Elles seraient 185 000 unités ayant atteint un taux de réalisation de 60%, mais « ces projets sont affectés par le manque de financement du ministère des Finances et du CPA», dénonce le ministère. Dans l’une de nos précédentes éditions, le vice-président de l’AGEA, Belkacem Mezine, est intervenu pour affirmer la gravité de la situation. Il avait même annoncé que près de 80% des entreprises sont à l’arrêt à cause de ce problème interpellant les pouvoirs publics à intervenir en urgence pour sauver la situation. Il considère, cependant, que la solution du Premier ministre, qui consiste à autoriser les entreprises à ne pas payer les impôts et taxes exigibles en attendant le recouvrement de leurs créances auprès des administrations publiques, serait une bouffée d’oxygène. L’AGEA n’a cessé, selon M. Mezine, d’interpeller les pouvoirs publics dans ce sens en transmettant les doléances des entrepreneurs aux ministères de l’Habitat, de l’Industrie et même au Premier ministre. « Les pouvoirs publics doivent agir car la situation devient de plus en plus stressante pour les entrepreneurs », estime M. Mezine.
De son côté, le membre fondateur de l’Union nationale des entrepreneurs du bâtiment (Uneb), Ahmed Bengaoud, nous affirme que près de 90% des entreprises du bâtiment sont à l’arrêt à cause du problème de financement.
« Nous avons réagi par des écrits pour dénoncer cette situation, mais pour l’instant, nous n’avons eu que des promesses », nous a-t-il indiqué. Selon lui, le ministère de l’Habitat s’est engagé à résoudre le problème à partir du mois de juin.
Par ailleurs, réagissant dernièrement au sujet des retards de paiement des créances des entreprises du bâtiment et des travaux publics, le président du FCE, Ali Haddad, a annoncé qu’un rapport détaillé a été transmis au gouvernement à ce propos et que le ministre de l’Habitat, Abdelmadjid Tebboune, a affirmé que le règlement se fera avant le mois de Ramadhan.
Le FCE décide également de lancer une nouvelle initiative visant à réunir régulièrement les membres du gouvernement et les patrons d’entreprise locale de manière à lever toutes les contraintes se dressant devant les investisseurs.
En attendant le règlement de cette crise, les professionnels tirent la sonnette d’alarme sur les conséquences de cette dernière sur les prix des matériaux de construction, précisant que dans une telle situation, les opérateurs sont obligés de réduire leurs marges.

Dernière modification le mercredi, 17 mai 2017 23:28

Laissez un commentaire

Grand Angle

Tunisie : Djerba, domaine d’extension de l’offre touristique aux Algériens

Au Sitev, cette année, les opérateurs du

Grand angle -
23-05-2017
Le casse-tête des agences de voyages

La valeur des transferts qui permet aux

Grand angle -
23-05-2017
L’Imperial Riu Marhaba renait de ses cendres

Après sa fermeture durant près de deux a

Grand angle -
23-05-2017