Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

Video a la une

Interview avec Mohammed DIB à propos de "Qui se souvient de la mer"

jeudi, 20 avril 2017 06:30

Béjaïa : Le candidat FLN Said Djouder retrouvé mort assassiné près de Cap Carbon

Écrit par CHAFIK AÏT M’BAREK
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L’homme politique a été assassiné, selon les aveux de quatre personnes mises en garde à vue par la police judiciaire.

La nouvelle est tombée comme un couperet : Said Djouder, homme politique et candidat FLN aux législatives 2017, 66 ans, est mort. Porté disparu depuis le 30 mars dernier, son corps a été retrouvé, hier, par la police judiciaire dans un état de décomposition avancé. Le verdict de son enquête est qu’il s’agit d’un crime ! Le mobile du meurtre ne serait pas politique mais relèverait du délit de droit commun, selon les conclusions de l’enquête.

Feu Saïd Djouder, rappelons-le, a disparu alors qu’il sortait en début d’après-midi vers 13 heures de la permanence électorale de son parti où il aurait eu de vifs échanges avec d’autres militants, parce qu’il se serait plaint de son classement sur la liste électorale. Ce témoignage produit par plusieurs personnes a incité les enquêteurs à ne pas écarter la piste du règlement de compte politique jusqu’à ce qu’ils découvrent dans quelles circonstances la victime a disparu puis perdu la vie.
Sa dépouille, a indiqué hier dans une conférence de presse le chef de sûreté de wilaya de Béjaïa, a été retrouvée dans un coin du parc national de Gouraya à proximité de la route reliant le chef-lieu de wilaya à Cap Carbon. Le divisionnaire Abdellah Bennacer, qui a restitué à la presse, venue fort nombreuse, les circonstances de la découverte macabre, a rappelé que l’enquête sur la disparition de feu Said Djouder s’est accélérée après la découverte, le 16 avril dernier, de son véhicule, une Polo Volkswagen, près de la cité EPLF de Bousmaïl, dans la wilaya de Tipaza.
L’investigation, a-t-il indiqué, a permis l’interpellation de cinq personnes dont l’une d’entre elles est originaire de la wilaya de Béjaïa. Cet individu a été arrêté à El Harrach alors que les quatre autres l’ont été à Koléa (wilaya de Tipaza).
« L’inspection du téléphone mobile de l’un des auteurs présumés du crime , a permis aux policiers enquêteurs d’identifier et localiser les autres complices », a précisé le divisionnaire qui a ajouté que les mise en causes, âgés de 29 à 30 ans, sont passés aux aveux d’après lesquels c’est le jeune béjaoui résidant à El Harrach qui serait le principal instigateur du meurtre. Pour quel motif ? On le saura dans les prochains jours même si la piste qui s’impose aujourdhui est celle d’un crime crapuleux.
Said Djouder est un fils de chahid, natif de Tizi N’Berber, dans la daira d’Aokas. La ligue Algérienne pour la défense des droits de l’Homme (LADDH) lui a rendu hier un vibrant hommage et se déclare « très affectée ».

Dernière modification le jeudi, 20 avril 2017 01:37

Laissez un commentaire

Grand Angle

Tunisie : Djerba, domaine d’extension de l’offre touristique aux Algériens

Au Sitev, cette année, les opérateurs du

Grand angle -
23-05-2017
Le casse-tête des agences de voyages

La valeur des transferts qui permet aux

Grand angle -
23-05-2017
L’Imperial Riu Marhaba renait de ses cendres

Après sa fermeture durant près de deux a

Grand angle -
23-05-2017