Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
dimanche, 12 mars 2017 06:00

Exportations hors hydrocarbures : Seulement 1,8 milliard de dollars en 2016

Écrit par  Farid Messaoud
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les exportations hors hydrocarbures n’arrivent toujours pas à sortir de leur léthargie.

En 2016, deuxième année de crise financière dans le pays, un bon « paquet » de mesures a été pris à la faveur d’une nouvelle orientation économique dont la finalité est d’étendre la palette de produits exportables en dehors du secteur pétrolier. Il a été décidé dans ce cadre de revoir à la hausse (de 10% à 20 %°) le niveau de rétrocession des devises aux exportateurs hors hydrocarbures pour la quantité dont l’utilisation est laissée à leur libre appréciation. De même, il a été réaménagé le délai de rapatriement des recettes des exportations hors hydrocarbures, porté à 360 jours contre 180 jours auparavant.
Autres décisions également. La prise en charge des frais de labellisation des produits agricoles et la généralisation du couloir vert au niveau des douanes, la mise en place, au niveau du ministère du Commerce, d’une cellule d’écoute chargée d’examiner les contraintes rencontrées par les exportateurs algériens et d’un autre groupe de réflexion, installé auprès du Premier ministre, pour veiller à la concrétisation des mesures proposées par le ministère du Commerce. Pour autant, les exportations hors hydrocarbures ont marqué le pas. En pourcentage, elles n’ont représenté, en 2016, que 6,2% du volume global des exportations avec une valeur de près de 1,8 milliard de dollars contre 1,97 milliard de dollars en 2015, en baisse de 9,6%. Et, encore une fois, les dérivés connus d’hydrocarbures font le gros des exportations hors hydrocarbures. Ainsi, les produits ayant enregistré les montants les plus élevés en 2016 étaient les engrais minéraux ou chimiques avec un montant de 448 millions de dollars (hausse de 6,7% par rapport à 2015), les huiles et autres produits provenant de la distillation des goudrons à 388,2 millions de dollars (baisse de 26%), les ammoniacs anhydres à 324 millions de dollars (baisse de 32%).
La contribution des autres produits reste marginale. Ainsi, les sucres de canne ou de betterave ont compté pour 231,65 millions de dollars (hausse de 54,6%) dans les résultats des exportations. Les autres produits exportés ont porté sur le phosphate de calcium à 78 millions de dollars (baisse de 18,2%), les dattes à 37,5 millions de dollars (hausse de 8,13%), les alcools acycliques à 26,4 millions de dollars (baisse de 10%) et les hydrogènes et gaz rares à 24,4 millions de dollars (baisse de 10,6%). L’activité recule donc sur le plan de l’offre à exporter. Mais pas seulement cela. Elle a connu peu de nouveaux venus parmi les entreprises intéressées par le marché international. C’est pourquoi les remboursements effectués par le Fonds spécial pour la promotion des exportations (FSPE) au profit des exportateurs hors-hydrocarbures ont baissé de 62% en 2016. Le repli s’explique essentiellement par le fait que, depuis 2014, le FSPE accorde cette aide uniquement aux exportateurs qui réalisent un chiffre d’affaires à l’export ne dépassant pas les 10 millions de dollars, et ce, dans le but d’orienter davantage ces aides vers les entreprises peu expérimentées dans l’activité d’exportations. En vertu de ses attributions, le fonds octroie des aides pour le remboursement partiel des frais de transport international ainsi que la prise en charge d’une partie des dépenses engagées dans le cadre de la participation des entreprises algériennes exportatrices dans les manifestations économiques (foires, salons...) organisées à l’étranger. Une série de chiffres a été livrée par nos confrères de l’APS, dont on reprend ici quelques-uns. En 2016, le montant global des remboursements par ce fonds s’est élevé à 180 millions de dinars (117,5 millions de dinars pour la participation aux foires à l’étranger et 62,48 millions de dinars de remboursements de transport international), contre 478 millions de dinars en 2015 (527 millions de dinars en 2014). 

Dernière modification le dimanche, 12 mars 2017 00:04

Laissez un commentaire