Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mardi, 21 mars 2017 06:00

Mouvement de protestation : Colère des travailleurs des communes et de Sonelgaz

Écrit par  Wafia Sifouane
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Suite à l’appel lancé par la Fédération nationale du secteur des communes, les travailleurs communaux ont entamé, hier, une grève nationale de trois jours pour attirer l’attention des autorités sur leurs revendications. 

En effet, après le succès du mouvement de débrayage observé la semaine dernière, les travailleurs des communes ont décidé de revenir à la charge. Rien qu’à Tizi Ouzou et Béjaïa le taux de suivi de la grève a atteint 80% contre 75% à Bouira. D’autres villes ont enregistré des taux moins importants mais considérables, à l’image de Batna et de Boumerdès, qui ont atteint 45%. Concernant les revendications des grévistes, ils réclament la révision du statut général de la Fonction publique, l’uniformisation des statuts particuliers des fonctionnaires communaux, l’intégration de l’ensemble des contractuels et vacataires en poste et l’abrogation de l’article 87 de la loi 90/11 du code du travail qui stipule que « le SNMG applicable dans les secteurs d’activité est fixé par décret après consultation des associations syndicales de travailleurs et d’employeurs les plus représentatives ». Aussi, les travailleurs des communes ont revendiqué le versement des salaires à temps et l’ouverture de formation pour les corps techniques afin qu’ils puissent prétendre à des promotions. Contacté par nos soins, Nacer Amine, membre de la Fédération nationale du secteur des communes nous a affirmé que la reconduite du mouvement de protestation est due à un refus de dialogue de la part des autorités qui n’ont jusque-là pas réagi. « Jusqu’à aujourd’hui, nous n’avons reçu aucune réponse à nos revendications et pourtant nous avons envoyé notre plateforme aux deux ministères, celui du Travail et celui de l’Intérieur », nous a-t-il fait savoir. La grève sera appuyée par un sit-in national demain au niveau dans la wilaya de Béjaïa. « Nous avons prévu de tenir un sit-in de 24 heures, c’est-à-dire du mardi à 13h jusqu’à mercredi à midi », a déclaré notre interlocuteur.
Par ailleurs, les travailleurs de l’électricité et du gaz entameront, aujourd’hui, une grève nationale de trois jours appuyée par deux marches, dont la première aura lieu demain à Tizi Ouzou, alors que la seconde est prévue à Béjaïa. Initié par le Syndicat national autonome des travailleurs de l’électricité et du gaz, affilié à la Confédération générale autonome des travailleurs en Algérie (CGATA), ce mouvement de protestation aspire à arracher pas moins de 35 revendications, dont l’augmentation des salaires de 50% et la révision des statuts des travailleurs. Aussi, le syndicat, dans son communiqué, n’a pas hésité à dénoncer une mauvaise gestion de l’entreprise et des dépassements envers les syndicalistes. Les protestataires comptent organiser un sit-in ce jeudi en face de la Direction générale de Sonelgaz à Télemly (Alger). 

Laissez un commentaire