Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mercredi, 06 décembre 2017 06:00

Selon une enquête Kaspersky Lab – CEI Halfaoui : Entreprises et organisations algériennes, niveau de vulnérabilité informatique élevé

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Une première enquête, réalisée conjointement par le géant de la sécurité informatique Kaspersky Lab et le cabinet algérien d’expertise industriel CEI Halfaoui, sur les comportements à risque en milieu professionnel, propose une « cartographie » des « mauvaises habitudes », souvent anodines, mais qui mettent en péril les systèmes d’information en entreprise.

Selon les résultats de l’étude, publiés lundi dernier, 19% des professionnels interrogés ont répondu ne pas utiliser de protection informatique, illustrant un niveau relativement élevé de vulnérabilité informatique des entreprises et organisations algériennes.
Cette étude, que ses promoteurs présentent comme une référence par la taille et la représentativité du panel de professionnels, de l’ordre de 700 utilisateurs activant dans différents domaines et occupant différents postes d’emploi, en entreprise ou dans l’institutionnel, fait ressortir que 40% des répondants ont affirmé que leur entreprise a déjà été affectée par des menaces informatiques. Selon leurs réponses, les virus (85% des répondants), les logiciels malveillants (58%) et les logiciels espions (29%) constituent le « top 3 » des menaces les plus fréquentes. Un autre facteur de risque a fini par devenir un « réflexe » pour 68% des professionnels sondés qui ont admis avoir branché des clés USB inconnues sur leurs ordinateurs, alors que 19% ont reconnu avoir cliqué sur des pièces jointes incluses dans des emails envoyés par des inconnus et qu’ils n’attendaient pas. C’est sans doute le « pire » pour un système d’information tant leur nuisance, qui repose sur leur capacité de propagation et d’intrusion, a nourri l’actualité mondiale de la cybersécurité.


Les réseaux sociaux au travail !
L’enquête révèle que 72% des professionnels algériens sondés utilisent les réseaux sociaux au travail, sachant qu’une poignée de minutes seulement suffisent pour répandre de par le monde un virus, un spam ou toute application malveillante. Aussi, 43% des répondants ne changent pas de mots de passe, ce qui exacerbe les risques de piratage. Interrogés sur les raisons qui les ont conduits à ne pas utiliser de moyens de protection sur leurs ordinateurs, 54% des répondants déclarent tout bonnement ne pas savoir les utiliser. Ce qui dénote, estiment Kaspersky Lab et CEI Halfoui dans leur enquête, d’un faible niveau de sensibilisation et de formation aux différentes solutions de protection informatique. D’ailleurs, pour Karspersky Lab, cette étude « montre le chemin à parcourir en matière de sécurité informatique ». D’autre part, l’inaccessibilité des outils de sécurité informatique, à cause d’un prix d’acquisition jugé rédhibitoire, et l’insuffisance de la prise de conscience sur les menaces informatiques potentielles ou réelles sont également parmi les justifications soulevées. Paradoxalement, 56% des professionnels interrogés sont au courant des récentes cyberattaques du type Wanacry, Petya, Expetr… et 87% des répondants se reconnaissent même être vulnérables face aux cyber-attaques. 

Dernière modification le mercredi, 06 décembre 2017 13:05

Laissez un commentaire