Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
samedi, 12 août 2017 06:00

Selon le dernier rapport de l’Agence internationale de l’énergie : La demande mondiale sera de 97,6 millions de barils/jour en 2017

Écrit par Fella M.
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La demande mondiale de pétrole sera de 97,6 millions de barils par jour (mbj) en moyenne, en 2017, selon le dernier rapport de l’Agence internationale de l’énergie (AIE).

 


L’Agence, représentante des pays consommateurs d’or noir, a anticipé une hausse de la demande de 1,5 mbj. Toutefois, la croissance devrait légèrement ralentir à 1,4 mbj (inchangé par rapport au mois dernier) pour atteindre 99 mbj en 2018. Il est utile de signaler que l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a décidé de réduire sa production de 1,8 mbj, bien que ce niveau ne soit pas respecté par tous les pays producteurs qui viennent de prendre l’engagement de s’y soumettre lors de la réunion d’Abou Dhabi, aux Emirats arabes unis (EAU). Il s’agit des EAU, de l’Irak (membres de l’Opep), du Kazakhstan et de la Malaisie (non- Opep). L’accord de réduction de l’offre en brut, conclu à la fin de 2016, est entré en vigueur en janvier dernier pour expirer en mars 2018. Selon l’AIE, le taux de conformité à ces exigences a chuté à 75% en juillet après 77% en juin, pour les membres de l’Opep. Neil Wilson, analyste chez ETX Capitaln, repris par le site «prixdubaril», situe ce taux à 86% pour l’Opep, contre 67% pour les pays non-membres du cartel. Ainsi, l’AIE confirme la hausse de la production de l’Opep, déjà évoquée dans le rapport mensuel de l’Organisation. «La production de l’Opep dépasse la demande annuelle moyenne, selon les données de l’AIE, ce qui semble indiquer que le marché va avoir du mal à se rééquilibrer rapidement», ont indiqué les analystes de Commerzbank. D’après Bart Melek de TD Securities, la réaction du marché est toutefois «limitée», car «ces nouvelles informations ne représentent pas vraiment un choc». Néanmoins, avec des échanges limités, attendus pour ce week-end, le moindre mouvement prend une plus grande importance, selon les experts. Pour rappel, dans ce rapport mensuel, la production de brut des 14 membres de l’organisation a atteint 32,87 mbj en juillet contre 32,69 mbj en juin, selon une estimation des sources secondaires (ne provenant pas directement des pays concernés). Cette production a augmenté principalement en Libye, au Nigeria (exemptés de l’accord de réduction) et en Arabie Saoudite, selon l’Opep. Pour livraison en septembre, le Brent affichait, hier, 51,72 dollars sur le marché londonien, alors qu’il était à 52,70 dollars la veille, soit en recul. Le baril de «light sweet crude « (WTI) à New York valait 48,37 dollars. La moyenne des prix de la semaine écoulée est de 52,27 dollars pour le Brent et 49,17 dollars pour WTI.

Laissez un commentaire