Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
lundi, 20 mars 2017 06:00

Fête du tapis à Ghardaïa : Plus de 35 000 personnes à la parade d’ouverture

Écrit par  O. Yazid
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La cérémonie de l’ouverture officielle de la 49e édition de la Fête du tapis de Ghardaïa, célébrée annuellement dans la capitale du M’Zab, a eu lieu samedi par Abdelwahab Nouri, le ministre de l’Aménagement du territoire, du Tourisme et de l’Artisanat, et Mme Aïcha Tagabou, ministre déléguée chargée de l’Artisanat auprès du ministre de l’Aménagement du territoire, du Tourisme et de l’Artisanat.

Présents aux côtés de Azzedine Mechri, wali de Ghardaïa, et des autorités locales, civiles et militaires, ainsi qu’un grand nombre d’élus locaux et ceux des deux chambres du Parlement, le coup d’envoi de cette fête a été marqué par un défilé éclectique de 32 chars qui ont ainsi ouvert la cérémonie.
Chacun d’eux, paré de ses plus beaux atours, symbolise l’activité dominante de sa commune. Entre chaque char, une troupe folklorique aux costumes chatoyants se charge d’assurer l’animation au son du karkabou et du baroud. La procession de chars, véritable fresque dévoilant les spécificités de chacune des treize communes composant la wilaya de Ghardaïa, dévoile aux yeux des visiteurs toutes les valeurs ancestrales du terroir. Drapés de tapis des différentes localités de la wilaya de Ghardaïa, riches en symboles et motifs qui retracent généralement le substrat social, culturel et historique de chaque localité de Ghardaïa, elle a longé sur près de deux kilomètres les grandes avenues et boulevard 5-Juillet puis Didouche-Mourad pour venir étaler toutes ses richesses culturelles et artisanales sur le boulevard Emir Abdelkader, où était dressé la tribune des officiels, conférant à cette principale artère un spectacle haut en couleurs, cadencé au rythme alternant des salves de baroud et danses folkloriques de toutes les régions qui ont participé à cette édition. A travers ce défilé agrémenté de danses folkloriques locales, rehaussé par les hautes prestations de nos frères Libyens et Tunisiens, qui ont donné un spectacle riche en sons et en couleurs, notamment avec leurs superbes tenues traditionnelles avec lesquels beaucoup de spectateurs ont pris des selfies pour immortaliser l’évènement, offrant ainsi un spectacle d’une beauté sublime, les organisateurs ont voulu redynamiser la scène culturelle de la région, notamment à travers l’organisation de fêtes locales et, par là même, relancer les activités touristiques et artisanales. Des activités culturelles variées et diversifiées, une exposition-vente de produits de différentes associations, de micro entreprises de femmes spécialisées, de stagiaires et d’apprentis des centres de formation professionnelle ont été programmées au palais des Expositions, quartier Bouhraoua, durant cette fête du tapis qui se poursuivra jusqu’au 22 mars. Cela permettra aux artisans de la région de présenter et d’écouler leurs produits du terroir, très appréciés par les touristes arrivés en masse à la faveur des vacances de printemps dans la pentapole du M’zab.
Il va sans dire que ces cinq journées, qui seront intensément riches du point de vue économique, mais aussi et surtout au plan culturel et sportif, au regard de l’alléchant programme concocté par les organisateurs, permettront certainement à la ville de Ghardaïa, véritable musée à ciel ouvert, classée patrimoine universel de l’humanité par l’Unesco, de retrouver son cachet festif d’antan, déteint quelque peu par les dramatiques évènements passés. Parfaitement réussie sur tous les plans, que ce soit en termes d’affluence du public qui a répondu massivement avec plus de 35 000 personnes qui ont assisté à la parade d’ouverture, selon des chiffres donnés par la police, estimés par l’hélicoptère qui a survolé la ville toute la journée, qu’en termes de qualité de la production présentée. La palme revient surtout aux services de sécurité qui ont mis le paquet pour assurer une manifestation culturelle sans le moindre pépin. Et c’est réussi, bravo aux hommes de l’ombre qui ont fait de cette fête une grande réussite. Le public ne s’y est pas trompé, lui, qui est venu en masse avec femmes et enfants. La joie est là, qu’elle continue.

Laissez un commentaire