Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
dimanche, 23 octobre 2016 06:00

entretien : Entretien avec Aurélie Filippetti, ancienne ministre de la Communication et de la Culture et présidente du Cinemed «Le cinéma algérien reviendra très fort»

Écrit par  Mohamed Adel HADJI
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Nommée présidente du Cinemed pour l’édition 2016 à la place d’Henri Talvat, l’ancienne ministre de la Communication et de la Culture, Aurélie Filippetti, nous indique que le cinéma algérien possède actuellement les moyens nécessaires pour revenir en force sur la scène internationale. Mme Filippetti revient également sur le film d’ouverture du Cinemed qui a ému tout l’Opéra Berlioz du Corum de Montpellier. Entretien…


Reporters : Un mot sur le Festival Cinemed, qui fête cette année son 38e anniversaire…


Aurélie Filippetti : Le Cinemed est le festival qui évoque tout le cinéma du pourtour méditerranéen et du cinéma qui trace les ponts et les passerelles entre les différents pays du bassin de la Méditerranée. C’est une manière de donner l’image des sociétés qui bougent dans un festival populaire, mais également engagé pour le rapprochement des pays méditerranéens.


Vous avez été désignée présidente du Festival…


Je suis très fière d’être désignée présidente du Cinemed surtout que la Méditerranée est un enjeu essentiel pour la France. Il faut qu’on se tourne vers la Méditerranée et ne pas regarder seulement vers le nord de l’Europe. Il faut maintenant bâtir une vraie Méditerranée de culture, et le cinéma est l’un des moyens pour y arriver.


Que pensez-vous u film d’ouverture du Cinemed, «Tour de France» de Rachid Djaidani ?


C’est un film merveilleux, plein d’humanité, mais terrible vu qu’il retrace avec exactitude la déchirure existante dans la société française. Heureusement que la culture est là pour rapprocher les deux esprits. Je crois trouver le moyen de rassembler en France surtout que les différentes parties partagent la culture, qui est un point commun.


Samedi soir, le Cinemed a vécu une soirée spéciale Cinéma algérien. Avez-vous une idée du cinéma en Algérie ?


Je pense que le cinéma algérien reviendra très fort dans les années à venir. Il faudra dans l’avenir proche encourager la distribution, mais également la production de films algériens avec des réalisateurs locaux, car tous les paramètres y sont. Le cinéma algérien possède tout pour devenir un grand cinéma phare.


Un mot pour les cinéphiles algériens qui suivent le Cinemed…


Je pense que le Cinemed est une tribune pour la promotion du cinéma algérien. J’invite les cinéphiles algériens à visiter le Cinemed qui contribuera certainement à la promotion du septième art méditerranéen et notamment algérien. 

Dernière modification le dimanche, 23 octobre 2016 11:23

Laissez un commentaire