Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
jeudi, 07 décembre 2017 06:00

Tipasa : Kourad Rachid nouveau président de l’APW

Écrit par SEDDIKI DJAMILA
Évaluer cet élément
(0 Votes)

 

Kourad Rachid, représentant le parti FLN, a été installé président de l’APW de Tipasa suite à une élection marquée par une défiance des élus RND, qui avaient dénoncé le nombre important de procurations, puis se sont ravisés à la dernière minute pour finalement voter avec 38 voix pour et une contre.

Les 12 membres élus du Rassemblement national démocratique avaient, en effet, boycotté, dimanche, l’élection du PAPW et l’installation du candidat FLN à la tête de l’Assemblée de wilaya en signe de dénonciation de l’absence de 12 autres élus des partis MPA, FNA et RCD, qui ont envoyé des procurations au profit du FLN au lieu d’être présents.
Le déroulement du scrutin s’est poursuivi à la demande du Drag car aucun article de loi n’interdisait l’envoi de procurations pour le scrutin de l’APW et qu’il n’y avait aucune incidence sur les résultats étant donné que le quorum était atteint, à savoir 27 élus étaient présents sur les 39 sièges.
Le scrutin auquel participait un seul candidat, à savoir le tête de liste du FLN Kourad Rachid, qui a été aux commandes de la commune de Hadjout dans les années en 2006, s’est déroulé donc en présence de 28 membres sur les 39 composant l’Assemblée. Le scrutin s’est prolongé jusqu’à 19H offrant la possibilité à d’autres boycotteurs de se raviser et revenir à de meilleurs sentiments, ce qui fut fait. Il faut rappeler que le parti FLN a obtenu 14 sièges lors du dernier scrutin à l’APW qui compte 39 sièges, le RND 12 sièges, le MPA 5 sièges, le FNA 4 sièges et le RCD 4 sièges.
Installation de Guidji Djamel comme P/APC du chef-lieu de wilaya
Le nouveau PAPC de la commune de Tipasa, Guidji Djamel un élu FLN, a été installé mardi par le wali Moussa Ghelai qui va poursuivre l’opération dans les 10 chefs-lieux de daïra, tandis que le secrétaire général installera les élus des 18 autres communes sur les 28 que compte la wilaya.
Lors de la cérémonie, le wali n’a pas manqué de donner de nombreuses instructions aux nouveaux élus leur rappelant que la vitrine de la wilaya qu’est le chef-lieu a besoin d’un sérieuse reprise en main non seulement pour répondre aux attentes des citoyens qui sont venus nombreux à la cérémonie ou il y avait foule mais pour redonner son lustre à une commune autrefois réputée pour sa beauté et sa richesse.
Tipasa est une commune tout à fait maîtrisable pour peu qu’on se donne la peine de veiller à une bonne gestion, que les édiles prennent conscience de leurs responsabilités qui sont clairement définies et tiennent leurs promesses d’offrir aux citoyens une commune digne de ce nom et impliquant tout le monde.
Deux dossiers importants attendent la nouvelle équipe de Tipasa, composée de 19 élus dont 7 élus FLN, 05 RND,
3 du FNA, 2 MPA et 2 Hamas, à savoir celui des constructions illicites, de l’anarchie urbaine et de l’aménagement urbain sans oublier la gestion de la ville qui était, pendant deux décennies, livrée à elle-même. La tournée du wali pour installer les nouveaux P/APC et conseils communaux s’est poursuivie hier dans les chefs-lieux de daïras de Cherchell, Damous, Gouraya et Hadjout qui, elles aussi, ont besoin d’une bonne gestion pour veiller au bien-être de leurs administrés.
Les élections locales du 23 novembre dernier dans la wilaya de Tipasa ont été caractérisée par des résultats marquant le retour du RND avec 9 communes, le FLN classé deuxième avec 8 communes, la révélation du MPA qui a eu 5 communes, le RCD qui s’est maintenu dans son fief à Hadjret-Ennous grâce à un maire très populaire, le FFS qui a pris Koléa la plus grande commune de la wilaya, Fouka prise par l’Alliance El Fath tandis que TAJ a eu la commune de Damous. 

Laissez un commentaire