Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
jeudi, 14 septembre 2017 06:00

Tipasa : Un quatrième noyé à Aïn Tagourait sur les 11 recensés

Écrit par Seddiki Djamila
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La plage d’Aïn Tagourait vient d’enregistrer, cette semaine, son quatrième noyé de la saison estivale malgré le départ des vacanciers. Le nombre de noyés depuis l’ouverture de la saison le 1er juin dernier et qui sera clôturée, comme chaque année le 30 septembre continue d’augmenter avec l’annonce de la récupération hier d’un corps inanimé au large de la plage d’Ain Tagourait.

Les éléments de la Protection civile sont intervenus en mer pour récupérer le corps d’un homme noyé pour des raisons encore inconnues et que l’enquête diligentée par la gendarmerie devra éclaircir. Selon le dernier bilan de la Protection civile, pas moins de 11 personnes sont mortes noyées, en particulier dans les zones rocheuses, par conséquent, non protégées. Plusieurs noyades ont été enregistrées dans les zones rocheuses au cours de la période allant du 1er juin à ce jour. La plage d’Ain Tagourait compte, à elle seule, quatre décès au niveau des plages interdites à la baignade, tandis que les plages de Cherchell ont enregistré deux noyés suivies par Tipasa qui a autant de décès et 2 autres au niveau de Fouka et Gouraya où un citoyen de Messelmoune s’est noyé dans le port. Durant le mois d’août, en plus des plages, de nombreux décès ont été enregistrés dans les barrages et autres points d’eau .C’est ainsi que les éléments de la Protection civile sont intervenus le 14 août au niveau d’un puits d’une ferme de Koléa, où ils ont repêché les dépouilles de deux frères (âgés de 18 et 37 ans). La troisième dépouille mortelle, un berger de 68 ans de la région de Fedjana, a été repêchée toujours vers la fin du mois d’août au niveau du barrage Boukerdene (daïra de Sidi Amar) suite à la découverte sur les berges du barrage de ses vêtements et de son téléphone portable. La même journée a vu, également, le repêchage d’une quatrième dépouille mortelle au niveau de la plage d’El Hamdania, à l’est de Cherchell, où un jeune homme de 21 ans, originaire de Khemis Miliana (Aïn Defla) est mort noyé. Au niveau des 41 plages autorisées à la baignade selon les chiffres fournis par la Protection civile, Tipasa a enregistré une affluence particulière depuis le début de la saison estivale avec une forte concentration entre la mi-juillet et durant tout le mois d’août. Les éléments de la Protection civile de Tipasa ont recensé près de six millions de visiteurs depuis le 1er juin. Ils sont intervenus 6 900 fois pour secourir des citoyens et des familles en difficulté dont 606 blessés ont été évacués vers les structures sanitaires.

Laissez un commentaire