Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
lundi, 13 juin 2016 21:25

Confédération algérienne du patronat : Les détracteurs de M’rakech écrivent à Sellal

Écrit par
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Les détracteurs de Boualem M’rakech au sein de la Confédération algérienne du patronat (CAP) demandent au Premier ministre Abdelmalek Sellal de respecter la décision de justice validant la nomination d’un nouveau président pour cette organisation patronale.
Dans une lettre adressée hier à M. Sellal, les détracteurs de Boualem M’rakech s’insurgent contre l’invitation de ce dernier aux travaux de la dernière tripartie tenue le 5 du mois en cours par le gouvernement en qualité du président de la CAP. Une qualité qu’il a perdue, selon eux, le 20 janvier dernier.
« Les membres de la CAP ont retiré, lors d’une assemblée générale, la confiance à Boualem M’rakech, le 20 janvier 2016, en raison de sa mauvaise gestion des affaires de l’organisation constatée même par la justice », peut-on lire dans le document.
Selon les rédacteurs de la lettre, qui ont mis 9 jours pour réagir, le retrait de confiance s’est fait en application d’une décision émanant du tribunal d’El Harrach.
Un nouveau président a été élu par l’assemblée générale, en l’occurrence Abdenour Sensari. Une autre décision de justice confirmant ce dernier dans son posté a été rendue publique par la même instance, ajoute la lettre, qui qualifie les sorties médiatiques et les activités de Boualem M’rakech d’« escroquerie » et d’« usurpation de personne ». « Le bureau exécutif de la CAP met en garde contre les pratiques de Boualem M’rakech et appelle les pouvoirs publics à tous les niveaux à reconnaître la nouvelle direction de l’organisation élue par l’assemblée générale des membres validée par la justice », affirme la lettre. Pour rappel, les origines du conflit remontent à 2014, lorsque des membres de la Confédération algérienne du patronat avaient réclamé des bilans d’activités et financiers au président de leur organisation. Celui-ci avait refusé de le faire, ce qui a provoqué un conflit interne qui a fini devant la justice.  

Laissez un commentaire