Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
jeudi, 14 septembre 2017 06:00

Festival national de la poésie melhoun de Mostaganem : Des hommages et des spectacles à partir de ce soir

Écrit par Sara Kharfi
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La cinquième édition du Festival national de la poésie Melhoun de Mostaganem – dédié à Sidi Lakhdar Benkhelouf -, qui démarre aujourd’hui à la Maison de la culture Ould Abderrahmane Kaki, se poursuivra jusqu’au 17 septembre.

Au programme, une exposition (se déroulant tout au long de la manifestation), des déclamations poétiques (en arabe et tamazight), des concerts de chant melhoun bédoui et chaâbi, et un séminaire intitulé «Le melhoun algérien : un patrimoine bien vivant». Cette édition sera également marquée par deux hommages : à cheikh Cheikh Zeghiche Ahmed et à Cheikh Charef Benkheira.

La cinquième édition du Festival national de la poésie Melhoun de Mostaganem – dédié à Sidi Lakhdar Benkhelouf – est prévue du 14 au 17 septembre 2017 à la Maison de la Culture Ould Abderrahmane-Kaki. Cette édition, qui verra la participation de musiciens, de poètes et de chercheurs, rendra hommage à deux personnalités de la poésie Melhoun : Cheikh Zeghiche Ahmed, «grand cheikh du chaâbi à Mostaganem», décédé le 9 juin dernier à l’âge de 63 ans et Cheikh Charef Benkheira (décédé en 1900), «poète d’une grande classe, dont les œuvres ont été interprétées par Cheikh Hamada, Cheikh Djilali Ain Tadelès, Cheikh El Mamachi, et beaucoup d’autres dans le chant bédoui». Le coup d’envoi de la cinquième édition sera donné ce soir à 21h (toutes les soirées du Festival débuteront à 21h au niveau de la grande salle de la Maison de la culture). Cette soirée sera notamment émaillée par la projection de deux documentaires : l’un est une «Rétrospective des quatre éditions précédentes», l’autre est un hommage à Cheikh Ahmed Zeghiche. Le programme de la soirée inaugurale contient également des concerts de Hawki Amine, de cheikh Achouri Mokhtar, cheikh Rachid Guetafa. Yacine Ouabed, Khaled Boukhari, Khaled Chahlel Yacine, Bachir Tehami et Bourai Djedjiga déclameront de la poésie. La deuxième soirée du Festival sera marquée par la projection du documentaire «Sidi Lakhdar Benkhelouf, prince des poètes». Outre des déclamations poétiques (de Bainine Hadj, Gana Abed, Bachir Tehami, Hamou Beldjilali, Begriche Hassen, cheikh Hassen Fadli, Abdelkader Belmadi, Khaled Chahlel Yacine), le programme prévoit un concert de Samir Toumi. La troisième soirée de la manifestation prévoit des déclamations poétiques (Ouahida Tayeb Belmehel, Aouda Belarbi, Mme. Ould Moussa) et des concerts de chant melhoun bédoui (cheikh Ahmed El-Ghilizani, cheikh Abderrazak Ould El Bouski, cheikh Chiguer Ain Tadelès) et chaâbi (cheikh Djilali Benbouziane, cheikh Faiçal Benkrizi, cheikh Ali Boudjelal, cheikh Noureddine Benatia, cheikh Abdelkader Chaou).
Outre la projection du documentaire qui revient sur la vie et l’œuvre de cheikh Charef Benkheira, le programme de la dernière soirée du Festival prévoit des déclamations poétiques (Aouicha Boumediène, cheikh Abdelkader Arabi, cheikh Amar Bouaziz), et des concerts, notamment un concert animé par des voix féminines : l’ensemble féminin de l’association El Fen Wa Nachat de Mostaganem et les solistes Hasna Hini d’Alger et Meriem Benallal de Tlemcen. Le Festival organise, par ailleurs, le samedi 16 septembre, de 9h à 17h à la bibliothèque principale de la wilaya de Mostaganem, un séminaire intitulé «Le melhoun algérien : un patrimoine bien vivant». Il s’organise autour de trois axes de réflexion («Le Prophète Mohammed (QSSSL) et Sidi Lakhdar Benkhelouf : une relation fondamentale», «Le texte poétique et ses implications», «La poésie melhoun : histoire et réalités»), et réunira Abdelkader Bendamèche, Amine Dellai, Hadj Imam Lahbib Benyagoub, Hamaidiya Mohamed, Khaled Chahlel Yacine, Chamma Derouiche, Hamou Feraoun, Amar Belkhodja, Hadj Bouferma, Khechab Djalel, et Kamel Hammadi. A cela s’ajoutent trois expositions, prévues tout au long de la manifestation au niveau du hall d’expositions de la maison de la culture : la première, d’arts plastiques, réunit trois artistes à savoir Hadj Bouferma, Djamel Bouali et Djillali Grine ; la deuxième est une expo-vente de livres des éditions ENAG ; alors que la troisième est consacrée aux produits du Festival national de la poésie melhoun.

Laissez un commentaire