Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mercredi, 10 juin 2015 22:25

Célébration des 850 ans de la naissance d’Ibn Arabi: Un penseur porteur d’une vision « unique », à contresens des idéologies extrémistes

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Tenu à l’occasion des 850 ans de la naissance du penseur et théologien musulman, Moheïddine Ibn Arabi, communément appelé, pour la richesse de sa pensée, le nombre et la diversité de ses écrits, « Cheikh Al Akbar » (le plus grand maître), le colloque international organisé hier par la jeune maison d’édition Librairie de philosophie et de soufisme à la Bibliothèque nationale du Hamma aura été l’occasion d’exposer, en présence d’un public relativement important, certains enseignements peu connus de la philosophie du penseur mort en 1240 à Damas.

En effet, considéré comme un personnage central de la mystique musulmane, ses idées ayant profondément inspiré le soufisme, le programme du colloque, tenu notamment en présence des universitaires Souad El Hakim et Bakri Aladdin, issus respectivement des Universités de Beyrouth et de Damas, est également apparu comme un moyen de répondre aux idéologies extrémistes qui tentent de prendre le pas sur la religion. L’un des organisateurs, maître Mohamed Atbi, responsable des collections pour la maison d’édition, dira à ce titre en marge du colloque : « Nous devrions tous être plus sereins dans nos attitudes, s’accorder des répits pour se comprendre soit-même, mais aussi se nourrir d’écrits majeurs qui aident à faire le point sur sa situation, sur le monde, Dieu, l’homme et le but de la vie, et la pensée d’Ibn Arabi est à ce titre centrale. »
Penseur occupant une place fondamentale dans la métaphasique musulmane, le parcours d’Ibn Arabi oscille à lui seul entre le mythe et la réalité. En effet, née dans le sud de l’Espagne, dans une famille de nobles, Souad El Hakim, présentant hier une communication intitulée « Les voies vers Allah à travers l’expérience spirituelle d’Ibn Arabi et ses écrits », rappellera que, selon la légende, Ibn Arabi, déjà très instruit, aurait reçu sa connaissance des choses et sa sagesse « d’un trait », un épisode qu’il racontait lui-même dans le texte Les illuminations de La Mecque. Auteur, par ailleurs, très prolifique, laissant plus de 800 écrits, l’un des points les plus marquants qui apparaît dans la pensée d’Ibn Arabi est le respect des autres, et la compréhension des étapes de pensée et d’éveil que franchissaient des contemporains. A ce titre, Souad El Hakim explique : « Il avait conservé malgré son érudition une relation d’échange avec les savants qu’il côtoyait. Il se considérait à la fois leur élève et leur maître. » Conception des choses décrites par les intervenants comme « complexe et unique », en soulignant que pour Cheikh Al Akbar, le chemin de l’éveil était avant tout une quête personnelle. « Les chemins vers Dieu sont innombrables et uniques pour chaque individu. » Personnage que beaucoup, à l’image d’Abdurrahmân Badawî, souligne le professeur Bakri Aladdin, ont refusé de considérer comme un « simple » philosophe, la question du combat des penseurs musulmans contre les idées extrémistes, qui fut l’un des points récurrents du colloque, se retrouve également dans l’activité de la maison d’édition Librairie de philosophie et de soufisme. En effet, expliquant qu’il s’agissait d’une édition récente, créée il y a moins d’une année, mais comptant déjà cinq publications, Mohamed Atbi explique en ce sens : « Nos deux dernières publications, sorties le même jour, traitent de la philosophie et de la physique rédigé par un Algérien docteur à l’Université de Lille et intitulée Essai sur la divisibilité des théories scientifiques, mais aussi un texte écrit dans les années 1920 par un savant hanafite, Abdelkader Al Iskandarani, de la mosquée-université des omeyyades de Damas, il y explique les dérives de la pensée wahhabite. C’est peut-être la première fois dans le monde musulman que ce classique de l’antiwahhabisme est republié. » Par ailleurs, la sortie de nouveaux livres sur le soufisme et la philosophie serait programmée par la maison d’édition Librairie de philosophie et de soufisme, notamment pour le prochain Salon international du livre d’Alger. 

Laissez un commentaire