Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
jeudi, 18 mai 2017 06:00

Sport / Santé : «Les clubs de football ne sont pas très attentifs aux risques que courent leurs joueurs»

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les clubs de football algériens ne sont pas «très attentifs aux problèmes de santé que risquent leurs joueurs», a déploré, hier à Alger, le Professeur Hacène Mehdioui, de l’Université II de Constantine.

«Les footballeurs professionnels sont souvent poussés aux limites de leurs capacités physiques et les gens n’ont pas idée du nombre de problèmes qui en résultent», a indiqué Mehdioui lors du 22e Congrès national du Groupe algérien de médecine et traumatologie du sport (GAMETS), tenu à la salle des conférences du stade 5-Juillet (Alger). «Si les clubs ne prennent pas les dispositions nécessaires pour prévenir ce genre de cas, cela risque d’empirer» a averti le Professeur, selon lequel «des études récentes ont révélé qu’un nombre important de footballeurs professionnels sont épris de vomissements, de vertiges et d’évanouissement après être allés au bout de leurs capacités physiques, aussi bien à l’entraînement qu’en compétition» a précisé Mehdioui, en affirmant que «certains joueurs ont confié avoir eu des hallucinations» après une grosse débauche d’énergie. Par ignorance de ces méfaits, plusieurs entraîneurs et préparateurs physiques continuent, en effet, à pousser leurs joueurs bien au-delà de leurs limites, ce qui comporte un sérieux risque pour la santé de ces athlètes. «J’ai constitué un dossier dans ce sens, que je vais remettre d’ici trois ou quatre jours à la Fédération algérienne de football. Le problème est sérieux et les personnes concernées doivent être alertées» a conclu Mehdioui, ayant cédé la parole à Fouad Chiha, également de l’Université II de Constantine, qui a abondé dans le même sens. «Nous avons mené une étude avec un groupe de footballeurs, à deux périodes différentes. La première fois 15 jours avant le ramadhan et la deuxième fois pendant les dix derniers jours de ce mois sacré. Les résultats ont démontré que lors de cette deuxième expérience, les athlètes présentaient une perte de poids, ainsi qu’une diminution de la masse graisseuse, ce qui prouve l’existence d’un impact direct du jeûne sur l’état physique de l’athlète» a révélé Chiha pendant ce congrès. Une situation qui oblige les entraîneurs à «élaborer un programme de préparation adapté» pendant le mois de ramadhan, en soumettant leurs athlètes à un «effort modéré», car présentant déjà une «carence énergétique en raison du jeûne» selon la même source, ayant mis en évidence même le climat et la saison. «Ces dernières années, le ramadhan intervient pendant l’été. La déshydratation et la baisse de la pression artérielle à cause de la chaleur sont des facteurs importants, qui doivent également être pris en considération, pour préserver la santé des athlètes» a insisté Chiha. 

Dernière modification le jeudi, 18 mai 2017 01:24

Laissez un commentaire