Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

SLIM2

mardi, 21 mars 2017 06:00

Forte réduction du déficit commercial : Le commerce extérieur profite de la vigueur du brut

Écrit par  Rachid Bouarroudj
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Pour la première fois depuis un an, le commerce extérieur de l’Algérie renoue avec des indicateurs au vert, à la faveur d’un déficit commercial en forte baisse les deux premiers mois de l’année. Il s’est réduit de 55% et a atteint 1,69 milliard de dollars, alors qu’à la même période en 2016, le déficit était de 3,72 milliards, ont révélé hier les Douanes nationales. Les exportations ont augmenté à 6,05 milliards de dollars entre janvier et fin février de l’année en cours, corroborant les données rendues publiques il y a deux jours par Sonatrach qui affirmait avoir augmenté ses exportations d’hydrocarbures 7% durant cette période. 

D’ailleurs, les Douanes algériennes parlent d’une augmentation des exportations en valeur de 51,67%, ce qui correspond à une augmentation de 2,06 milliards de dollars. De l’autre côté de la balance, les importations se sont stabilisées à 7,75 milliards de dollars, contre 7,71 milliards, en légère hausse de 0,51%. A ce titre, les exportations ont assuré la couverture des importations à hauteur de 78%, contre 52% un an plus tôt. Cette hausse de la couverture des exportations, majoritairement constituées d’hydrocarbures, trouve sa raison dans le redressement des cours pétroliers qui ont souvent dépassé les 54 dollars en janvier-février. Les exportations des hydrocarbures, selon la note statistique des douanes, qui représentent 92,4% du total des exportations, ont atteint  5,6 milliards de dollars contre 3,76 milliards à la même période de 2016, en hausse de 1,84 milliard de dollars (+48,87%). Même les exportations hors hydrocarbures, qui ne représentent que 7,6% du montant global des exportations, ont quasiment doublé, à 460 millions de dollars contre 234 millions de dollars (+96,6%).
Dans le détail, les exportations hors hydrocarbures sont composées des demi-produits avec  395 millions de dollars (contre 174 millions), des biens alimentaires avec 42 millions de dollars (contre 43 millions), des produits bruts avec  13 millions (contre 8 millions), des biens d`équipements industriels avec 8 millions (contre 6 millions) et des biens de consommation non alimentaires avec 2 millions (contre 3 millions). Dans le chapitre des importations, sur les sept groupes des produits importés, trois ont enregistré une baisse : les groupes énergie et lubrifiants, biens de consommation non alimentaires et demi-produits. En revanche, les importations des produits alimentaires ont augmenté à 1,51 milliard de dollars (contre 1,24 milliard), les biens d’équipements industriels à 3 milliards (contre 2,67 milliards), les biens d’équipement agricoles à 106 millions (contre 79 millions) et les produits bruts à 299 millions (contre 280 millions). Par contre, les importations ont chuté dans les groupes énergie et lubrifiants à 151 millions (contre 225 millions), dans les demi-produits à 1,61 milliard (contre 1,92 milliard) et dans les biens de consommation non alimentaires à 1,06 milliard (contre 1,29 milliard). Sur les 7,75 milliards de dollars d’importations enregistrées, des montants de 4,63 milliards ont été payés par cash (59,7% des importations), soit une hausse de près de 3% des règlements par cash par rapport à la même période de 2016. Les lignes de crédit ont financé les importations à hauteur de 37% pour un montant de 2,86 milliards de dollars (baisse de 0,2%), tandis que les comptes en devises propres n`ont financé aucune importation. Le reste des importations a été financé par le recours à d’autres moyens de paiement à hauteur de 261 millions de dollars (en baisse de 25,4%).
En ce qui concerne les principaux clients de l’Algérie, les cinq premiers ont été l’Italie avec 1,07 milliard de dollars d’exportations algériennes (17,73% des exportations globales algériennes), suivie de l’Espagne avec 917 millions (15,14%), de la France avec 765 millions (12,63%), des Etats-Unis avec 462 millions (7,63%), et de la Turquie avec 433 millions (7,15%).
Quant aux principaux fournisseurs de l’Algérie, la Chine est restée en tête avec 1,56 milliard d’importations algériennes (20,21% des importations globales algériennes), suivie de la France avec  633 millions (8,17%), de l’Italie avec 533 millions (6,9%), de l’Allemagne avec 519 millions (6,7%) et de l`Espagne avec 454 millions. 

Laissez un commentaire

Grand Angle

FORUM DES FEMMES JOURNALISTES D’AFRIQUE : 7 axes de réflexion pour une charte panafricaine

Bien que leurs réalités et expériences v

Grand angle -
14-03-2017
Sécurité : Menace sur l’espace euro-atlantique

La relation entre les pays occidentaux e

Grand angle -
19-02-2017
Equateur : Une présidentielle à l’issue incertaine

Quelques 12,8 millions d’Equatoriens se

Grand angle -
19-02-2017
Quatre principaux candidats pour succéder à Rafael Correa

Lenin Moreno, Guillermo Lasso, Cynthia V

Grand angle -
18-02-2017