Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

SLIM2

mardi, 21 mars 2017 06:00

Assises nationales de la microentreprise : Les jeunes entrepreneurs veulent une levée du monopole sur l’importation des matières premières

Écrit par  Farid Mellal
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les assises nationales des microentreprises, les 19 et 20 mars 2017, à l’Ecole d’hôtellerie et de la restauration de Aïn Benian, Alger, se sont clôturées hier avec la lecture d’une plateforme de propositions adressée aux autorités gouvernementales et aux administrations concernées de près par les micro-entreprises.

Le Secrétaire général du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, en tant que représentant du gouvernement, a prononcé une allocution de circonstance dans laquelle il a encouragé les 1 000 chefs de micro-entreprise présents à répercuter la voix des jeunes entrepreneurs auprès des leurs. «L’échec d’une microentreprise ne signifie nullement l’échec de son jeune promoteur.
Il n’y pas de honte à essuyer à échec, à avoir échoué dans son projet, et les autorités publiques sont là pour prêter une oreille attentive aux jeunes promoteurs», a déclaré le Secrétaire général. Kheireddine Hamel, producteur de cinéma natif de la région de Chlef et président de la Fédération nationale des jeunes entrepreneurs (FNJE), n’en n’a pas dit moins. Il a axé son intervention en exhortant ses compagnons «à coordonner leurs efforts, à se solidariser et à mettre la main dans la main».
Question d’actualité oblige, il s’est félicité du fait que sa fédération ait été invitée en tant que «partenaire à part entière à la Tripartite Gouvernement-Patronat-UGTA, le 6 mars dernier ». «La Fédération est un acteur incontournable de la promotion et de la diversification de l’économie nationale. C’est un acteur de l’édifice économique national», a dit Kheireddine Hamel. Plus prosaïquement, il a également fait lecture des propositions essentielles exprimées par les entrepreneurs et a préféré taire, pour le moment, les voix critiquant la mainmise toujours tenace de la bureaucratie.
Lever du monopole sur l’importation des matières premières, lever le monopole sur l’exportation de produits fabriqués localement, privilégier la microentreprise locale, mise à disposition des jeunes promoteurs d’assiettes foncières pour la création de villages agricoles et touristiques, respecter le quota des 20% de projets tel que prévu par la réglementation au bénéfice de la microentreprise, sont quelques-unes des propositions formulées par les adhérents de la Fédération nationale des jeunes entrepreneurs. De concert, quelques patrons de microentreprise ont applaudi. Plus même, ils ont tenu à se démarquer de ceux qui appellent à l’effacement des dettes considérant «tout d’abord que ce n’est pas une mesure qui garantisse la pérennité des projets».
«Je ne désire pas que mes dettes soient effacées pour que derrière mon dos l’on efface des dettes autrement plus considérables dont doivent s’acquitter de plus importants promoteurs», explique un chef de microentreprise de couture à Tindouf. Notre interlocuteur explique qu’il est venu à Alger plaider «pour la délocalisation de son entreprise ailleurs qu’à Tindouf, de préférence au Centre du pays, Alger et sa périphérie». Pour sa part, Saïd Djaber, patron du Laboratoire pharmaceutique Djaber Parapharm, indique qu’il «subit maintenant les conséquences du monopole exercé sur les matières premières. Une commande passe parfois une année avant d’être satisfaite et le fonds de roulement de l’entreprise est bien en deçà de la réalité, c’est à peine une soixantaine de millions de centimes pour faire fonctionner mon entreprise ». 

Laissez un commentaire

Grand Angle

FORUM DES FEMMES JOURNALISTES D’AFRIQUE : 7 axes de réflexion pour une charte panafricaine

Bien que leurs réalités et expériences v

Grand angle -
14-03-2017
Sécurité : Menace sur l’espace euro-atlantique

La relation entre les pays occidentaux e

Grand angle -
19-02-2017
Equateur : Une présidentielle à l’issue incertaine

Quelques 12,8 millions d’Equatoriens se

Grand angle -
19-02-2017
Quatre principaux candidats pour succéder à Rafael Correa

Lenin Moreno, Guillermo Lasso, Cynthia V

Grand angle -
18-02-2017