Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mercredi, 12 septembre 2018 06:00

brèves culturelles

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Atelier «Laboratoire d’Alger»


Pour la cinquième année consécutive, l’Institut français d’Algérie et le Festival Premiers Plans d’Angers organisent le Laboratoire d’Alger -atelier de réalisation documentaire. Dans le cadre de ses actions de coopération, l’Institut français d’Algérie soutient la création cinématographique en Algérie et la professionnalisation des acteurs du secteur. Depuis 2014, une trentaine de professionnels algériens ont ainsi été accompagnés dans l’écriture et la réalisation de films documentaires qui sont projetés à l’Institut français d’Alger puis en France au Festival Premiers Plans d’Angers et dans de nombreux autres festivals. Cette année encore, trois films seront réalisés dans le cadre du Laboratoire d’Alger par des équipes composées d’un réalisateur, d’un cadreur, d’un ingénieur-son et d’un monteur. L’atelier se tiendra du 13 septembre au 1er octobre. La projection des films réalisés dans ce laboratoire est prévue le lundi 1er octobre à 18h à l’Institut français d’Alger. Entrée sur carte d’accès, réservation : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..
«Algérie en mouvement»
L’association France-Algérie organise, avec d’autres partenaires, du 25 au 28 septembre à Paris l’événement «Algérie en mouvement», qui a pour objectif «de mettre en lumière les acteurs du changement et leurs initiatives dans l’Algérie contemporaine». Cette initiative vise également «à faire évoluer les représentations et les idées reçues sur ce pays et sa jeunesse auprès des Francilien(ne)s. En pré-ouverture de cet événement se tient, depuis le 6 septembre à la galerie Jean-Luc et Takako Richard, l’exposition «Vu d’Alger», qui réunit de prestigieux artistes algérien.
Organisé autour de projections et de débats, l’événement prévoit une rencontre qui abordera le paysage éditorial algériens et une autre portant sur «le rôle de la fiction dans l’exploration et la révélation de la complexité de l’Histoire». Une rencontre s’interrogera sur la place qu’occupent les médias et les réseaux sociaux dans la société algérienne.
Le programme prévoit également une présentation «des entreprises innovantes ainsi que des opportunités de coopération entre la région d’Ile-de-France et la wilaya d’Alger, partenaires de l’événement». A cela s’ajoute un programme cinématographique, marqué notamment par les projections du documentaire «Wesh Derna», du long-métrage de fiction «Jusqu’à la fin des temps» de Yasmine Chouikh, ou encore du film «Kindil el-Bahr» de Damien Ounouri.

Ifrikya Spirit au VFM 2018
Le groupe algérien Ifrikya Spirit fait partie de la première sélection pour les showcases de Visa For Music, disponible sur le siteIinternet de ce salon des musiques d’Afrique et du Moyen-Orient. Le groupe se produira durant la cinquième édition du VFM, prévu du 21 au 24 novembre à Rabat au Maroc, aux côtés d’autres artistes s’illustrant dans le registre des musiques actuelles et des musiques du monde, à l’exemple de Nabyla Maân et Asma Hamzaoui. Concernant la musique du groupe, Ifrikya Spirit propose un univers musical aux sensibilités multiples. Des rythmes Gnaoua entêtants impulsés par le guembri, aux rifs du musicien Rafik Kettani, les Ifrikya Spirit ne restent pas ancrer dans un seul genre, ils préfèrent mixer les éléments pour aboutir à un funk psychédélique algérien. Et bien que certaines de leurs musiques hypnotiques semblent faire entrer en transe, d’autres de leurs mélodies sont également pleines de dynamisme. Outre les showcases, le programme de Visa For Music prévoit des conférences, des expositions (un salon), des speed-meeting et des représentations artistiques.

Projection de «Hizam» à Alger
L’association Femmes en Communication organise, en partenariat avec «Salama Magazine», une projection-débat du documentaire «Hizam» de Hamid Benamra, en présence de l’artiste qui a été le personnage principal de son film, Assia Guemra, et ce, le jeudi 20 septembre à 14h au Palais de la Culture Moufdi-Zakaria d’Alger. «Hizam», produit par Nunfilm, suit la grande artiste, Assia Guemra, dans ses cours (de karaté qu’elle prend et de danse qu’elle dispense), ses spectacles et ses projets artistiques. Avec un souffle poétique, le film réconcilie son spectateur avec le corps, avec son rapport au corps. Devant la caméra de Hamid Benamra, le corps devient un «medium», un moyen d’expression et un lieu de passage des émotions. Réalisé en 16mn, «Hizam» présente le point de vue d’Assia Guemra et de ses danseuses, mais il propose également une deuxième lecture portant sur le cinéma documentaire, et ce, à travers le propos du grand réalisateur syrien Mohamed Malas. Cette partie explique la démarche de Hamid Benamra et contextualise son travail.

Laissez un commentaire