Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mercredi, 08 août 2018 18:08

Tipasa : Les ouvrages d’art au menu de la visite du ministre des Travaux publics

Écrit par Seddiki Djamila
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le ministre des Travaux publics Abdelghani Zaâlane, a demandé aux entreprises réalisatrices de l’ouvrage d’art du carrefour du Chenoua et les six autres du tronçon de la voie express Cherchell/Sidi Ghilès de renforcer les équipes pour les livrer rapidement, les considérant comme des projets structurants pour la wilaya de Tipasa.

La visite a débuté au chef-lieu de wilaya sur le chantier de réalisation du nouveau pont reliant la voie express au Chenoua et à El Beldj qui s’étend sur une linéaire de 75 m et qui va beaucoup aider à décongestionner la circulation en particulier durant la saison estivale et les week-ends où on enregistre un énorme trafic. Le taux d’avancement des travaux a atteint 60% avec des prévisions de livraison en novembre prochain ce qui a poussé le ministre à demander à la SAPTA de faire en sorte de le livrer plus tôt en renforçant les équipes d’autant que selon l’entretien du ministre avec les responsables il n’y a plus aucune contrainte pour le projet excepté la forte circulation de véhicules, saison estivale oblige. Au niveau de Cherchell, la délégation a visité le long viaduc d’un linéaire de 710 mètres, situé au point kilométrique 04 le long du tronçon de la voie express reliant Cherchell (Hamdania) à Sidi Ghilès est, déjà, carrossable puisqu’il a été parcouru ce mercredi par la délégation en compagnie du ministre des Travaux publics. Celui-ci, lors de la tournée qui l’a menée à Tipasa où il s’est arrêté sur le chantier de réalisation du pont du carrefour du Chenoua, s’est enquis de l’état d’avancement des travaux sur ce tronçon de 17 km en cours de réalisation depuis 2015. L’entreprise chinoise CSCEC a, ainsi, achevé le premier ouvrage d’art sur les six prévus sur ce tronçon qui va permettre de réaliser le contournement de la ville de Cherchell et de Sidi Ghilès encombrées toute l’année par l’intense trafic routier qui se dirige vers la partie ouest de la wilaya et les wilayas limitrophes . La livraison des cinq autres viaducs, situés au point kilométrique 12, prévue pour le début de l’année 2019, permettra de mettre en service l’ensemble du tronçon de 17 km du contournement qui épargnera aux automobilistes les nombreux désagréments de l’encombrement de la circulation au niveau de la localité côtière de Cherchell puisque celui-ci arrivera à la sortie ouest de la ville de Sidi Ghilès. Mais la fluidité de la circulation sur la RN 11 dans cette partie ouest de la wilaya ne sera réglée, définitivement, qu’une fois que la voie express arrivera à Damous ce qui ne semble pas encore réalisable étant donné l’absence de couverture financière à ce projet réalisé en tranches. Ce viaduc qui enjambe la zone agricole de la vallée dite d’Aizer, offrant un joli panorama aux visiteurs et autres véhicules de passage dans la zone, repose sur 13 piliers dont la hauteur varie entre 90 m et 25 m. Slon les responsables de la Direction des travaux publics, cet ouvrage d’art a nécessité l’installation de 168 poutres de 183 tonnes chacune pour stabiliser la route. Selon le même responsable du secteur, les ouvriers chinois et leurs homologues algériens dont certains venus en renfort de Médéa, ont dû creuser jusqu’à 30 m pour couler les pieux de ce viaduc qui a nécessité un travail titanesque car la région est fortement accidentée. Le coût de ce premier viaduc est estimé à 35 millions de da (3500 milliards de centimes) alors que le coût total du tronçon de 17 km avait été arrêté à 2200 milliards de centimes au moment de son lancement. Le projet du contournement des deux localités côtières a enregistré un énorme retard et des glissements dans les délais ce qui est à l’origine de sa réévaluation importante par rapport au montant prévu lors de son lancement. Selon les engagements des responsables de l’entreprise chinoise le projet sera opérationnel à compter du début de 2019 car en plus des cinq autres ouvrages d’art en cours de réalisation il reste à réaliser les voies pénétrantes ce qui ne semble pas être une mince affaire. Il faut signaler que 8 km sur les 17 prévus sur ce tronçon sont déjà livrés depuis l’an dernier mais ne semblent pas beaucoup satisfaire les automobilistes qui le boudent car trop long selon leur goût, est situé en rase campagne et débouche, de surcroit, en plein centre ville ce qui ne règle pas le problème d’embouteillage. Ilest notre que la direction des travaux publics a un nouveau directeur en l’occurrence Bouazgui Mohamed qui occupait, auparavant le même poste à Mostaganem tandis que son prédécesseur Mechgag Mohamed a rejoint la wilaya de Blida.

Laissez un commentaire