Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mercredi, 04 juillet 2018 06:00

Festival international de la bande dessinée d’Alger : Les dates et les détails des concours dévoilés

Écrit par Nadir Kadi
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La 11e édition du Festival international de la bande dessinée d’Alger (Fibda) se déroulera du 2 au 6 octobre prochain et mettra, cette année, à l’honneur la bande dessinée canadienne, tant francophone qu’anglophone, a annoncé, hier, Dalila Nadjem, la commissaire de la manifestation, lors d’une conférence de presse sur les grandes lignes de la manifestation et les concours pour l’édition 2018 du Fibda.


Cette nouvelle édition est ainsi l’occasion d’organiser une série de concours visant, notamment, à départager les meilleurs scénarios, dessins ou projets. Des compétitions ouvertes aux bédéistes professionnels ou amateurs, algériens ou étrangers, réparties en trois types, le «concours professionnel», le «concours jeunes talents» et le «concours espoirs scolaires»
Le premier concours, ouvert dès aujourd’hui à tous les bédéistes nationaux ou étrangers, concerne la présentation d’une œuvre de bande dessinée originale, inédite ou éditée entre 2017 et 2018, met ainsi en jeu quatre prix distinguant le «meilleur album» (100 000 DA), le «meilleur album en langue française» (80 000 DA), le «meilleurs projet en cours » (60 000 DA) ainsi que le «meilleur fanzine ou magazine de bande dessinée» (50 000 DA). Les candidats, dont les œuvres peuvent êtres écrites «en langues arabe, française ou autres», sont néanmoins invités «à présenter leur demande de participation avant le 20 août prochain et présenter leur travail avant le 20 septembre», a fait savoir, hier, la commissaire du festival.
Quant au «concours jeunes talents», ouvert pour sa part aux «dessinateurs algériens de 18 à 35 ans», en leur permettant de soumettre un aperçu de leurs réalisations, les organisateurs précisent ainsi que le «choix du style est libre : humoristique, fantastique, policier ou autre», bien que «le travail doit se présenter sous la forme d’un récit, qui sera jugé sur les qualités graphiques et scénaristiques».
Le gagnant se verra invité au Fibda 2018 en tant qu’auteur et son travail publié durant l’année. Les partenaires du festival décernent par ailleurs aux lauréats un «Prix d’excellence de l’Union européenne», de 2 500 euros, en plus d’une formation à la bande dessinée à Bruxelles. La banque Société Générale offre, quant à elle, trois (03) prix de 150 000 DA, 40 000 DA et 25 000 DA.


Les ateliers relancés grâce au soutien de l’Onda
Quant aux grandes lignes de cette 11e édition du festival, qui se déroulera au niveau de la grande esplanade de Riadh El Feth, ainsi qu’au Palais de la culture Moufdi-Zakaria d’Alger, un espace mis «gratuitement» à disposition par le secteur de la culture, il a été précisé que le programme sera «plus riche» que lors de la précédente édition. Les conditions d’accueils du public seront améliorées, notamment en ce qui concerne la billetterie. Par ailleurs, expliquant que des formations seraient proposées à travers divers ateliers, notamment sur les techniques d’écriture de scénario, Dalila Nadjem a confié que le principal sponsor de l’édition est l’Onda, soulignant que «l’année dernière, et pour des raisons budgétaires, nous n’avions pas fait de formation, mais cette année nous devrions en proposer trois».
La conférence d’hier a également été marquée par la participation du directeur de l’Institut français d’Alger, Grégor Trumel, qui a présenté, notamment, l’album «Alger dessinée», réalisé par les artistes, l’Andalou, Joel Alessandra, et Arezki Larbi, et édité par l’Institut français et les éditions Dalimen, à la suite de la participation de la France en tant qu’invitée d’honneur de l’édition 2017 du Fibda. Grégor Trumel a également annoncé, hier, que le programme mis en place par l’institut pour le prochain festival sera notamment marqué par la participation du directeur de la Cité de la bande dessinée et de l’image d’Angoulême.

Laissez un commentaire